L’Alliance évangélique mondiale appelle les Eglises à se mobiliser face aux défis sociaux, spirituels et environnementaux des villes

L’Alliance évangélique mondiale (AEM) a présenté une déclaration intitulée « L’Évangile et l’avenir des villes : un appel à l’action », soulignant ainsi le rôle des communautés religieuses et plus particulièrement des Eglises évangéliques en lien avec l’urbanisation au 21ème siècle .

Mis en ligne le 19 février 2018 Imprimer Imprimer

Le neuvième Forum urbain mondial des Nations Unies s’est ouvert le 15 février à Kuala Lumpur. Dans ce cadre, l’Alliance évangélique mondiale (AEM) a présenté une déclaration intitulée « L’Évangile et l’avenir des villes : un appel à l’action », soulignant ainsi le rôle des communautés religieuses et plus particulièrement des Eglises évangéliques en lien avec l’urbanisation au 21ème siècle .

En effet, les spécialistes estiment que la population mondiale vivant dans les villes passera de 50% aujourd’hui à 70-75% d’ici à vingt à trente ans, ce qui pose des défis spirituels, sociaux, économiques et environnementaux énormes.

L’objectif de la déclaration de l’AEM est de motiver et de mettre en mouvement l’ensemble de l’Eglise pour mieux comprendre, aimer et prendre soins des villes et de leurs habitants dans la perspective de Dieu. Et de devenir ainsi mieux équipé et efficace pour une présence, un service, un témoignage chrétiens dans les villes.

« Le monde est confronté à une période d’urbanisation rapide qui exacerbe les problèmes ; ceux-ci doivent être résolus par la mission urbaine intégrale de notre génération », écrit le directeur du Groupe de Travail sur la Protection de la Création de l’AEM, dans un communiqué de presse.

Et d’appeler les dirigeants évangéliques ainsi que les ONG et toutes les Eglises locales à apprendre et agir rapidement au niveau personnel, communautaire, national et international pour « rechercher la paix et la prospérité de la ville », selon le texte biblique de Jérémie 29, v.7

La déclaration « Évangile et avenir des villes » a été approuvé par le Défi Michée International, le Mouvement de Lausanne, Tearfund, A Rocha International et d’autres associations.


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail