L’Alliance Évangélique Européenne réagit à l’affaire Päivi Räsänen

Dans un communiqué publié sur son site Internet le 11 mai, l’Alliance Évangélique Européenne (AEE) interpelle le gouvernement finlandais sur l’inculpation de la députée finlandaise Päivi Räsänen. Cette dernière est accusée d’incitation à la haine pour avoir cité sur les réseaux sociaux des passages de la Bible qui condamnent l’homosexualité.

Mis en ligne le 18 mai 2021 Imprimer Imprimer

Affirmant son attachement à «la liberté de religion et de croyance, ainsi qu’à la liberté d’expression, pour les personnes de toute religion et celles sans religion», l’AEE exprime son «désarroi face au cas d’une femme, en Finlande, qui a été inculpée et risque jusqu’à deux ans de prison, pour avoir, dans trois cas, exprimé des opinions bibliques». Par conséquent, elle «appelle le système judiciaire finlandais à faire valoir la liberté d’expression, ainsi que la liberté de religion et de croyance, et exhorte le gouvernement finlandais à exprimer clairement son soutien sans équivoque pour ces libertés fondamentales».

Appel à la prière

L’AEE appelle également tous les évangéliques à prier pour Païvi Räsänen et ses avocats, ainsi que pour les autorités finlandaises.

En décembre 2019, au moment de la Marche des Fiertés LGBT, Païvi Räsänen avait publié sur les réseaus sociaux, des versets de la Bible condamnant l’homosexualité (notamment Romains 1,27-28). Elle a ensuite expliqué que ces posts ne s’adressaient pas aux minorités sexuelles, mais aux responsables de l’Eglise évangélique luthérienne, qui sponsorisait la Marche des Fiertés, afin de dénoncer la contradiction entre la position de cette Église et l’enseignement biblique.

Source : Évangéliques. Info

_________________________________________

Sur le même thème :

 


Partagez cette page
Facebooktwittermail