Des politiciens du monde entier demandent à l’ONU de mettre fin à son jihad contre Israël

Le 23 septembre 2021

En 2020, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté 17 résolutions contre Israël et seulement six résolutions contre six des 192 autres États membres pour des violations des droits de l’homme, et 21 % des résolutions du Conseil des droits de l’homme de l’ONU portent uniquement sur Israël, qui est le seul pays à avoir un point permanent à l’ordre du jour, souligne la lettre. Israël est également le seul pays à avoir été rappelé à l’ordre pour des violations présumées des droits des femmes par le Conseil économique et social des Nations unies.

« Nous, 312 législateurs des deux côtés de l’Atlantique et de tous les partis, appelons les États membres de l’UE et les autres démocraties à contribuer à mettre fin à la discrimination systématique d’Israël à l’ONU », indique la lettre.
« Dans le contexte de la montée de l’antisémitisme mondial, la condamnation incessante, disproportionnée et rituelle du seul État juif du monde à l’ONU est particulièrement dangereuse et doit enfin cesser », ajoute la lettre.
« Israël mérite l’attention et l’examen, comme toutes les autres nations. Mais il mérite également un traitement égal – rien de plus, rien de moins. »

Les 312 parlementaires ont appelé les États membres de l’UE et les autres démocraties à voter contre les résolutions anti-israéliennes excessives de l’AG et des autres organes de l’ONU, à essayer d’abolir le point permanent de l’ordre du jour du CDH contre Israël, et à travailler à la dissolution des comités et programmes discriminatoires de l’ONU spécifiquement formés contre Israël.

La lettre a été signée par des législateurs de différents partis aux Etats-Unis, en Israël, au Canada, au Royaume-Uni, en Norvège et en Suisse, ainsi que par des États membres de l’Union européenne (Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Italie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne et Suède). Plusieurs ministres grecs figurent parmi les signataires.
Le Transatlantic Institute de l’AJC, basé à Bruxelles, promeut les relations entre les Etats-Unis, l’Union européenne et Israël en engageant les décideurs européens dans les institutions de l’UE, l’OTAN et le secteur civil.
© Traduction de Pierre Rehov pour Dreuz.info.

Source : Europe Israël

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Faut-il tenir compte du changement climatique dans la décision d’avoir ou non des enfants ?

Faut-il tenir compte du changement climatique dans la décision d’avoir ou non des enfants ?

La décision d’avoir ou non des enfants nous oblige à faire le point sur nos finances, notre situation de vie, nos projets de carrière, etc. Et depuis quelques années, une autre question se pose, alimentée par la crise climatique qui se profile: quel est l’impact des enfants sur la planète?

Revue de presse

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle