Un mariage de pasteures lesbiennes béni par l’Église protestante

Le 28 juillet 2021

L’union de deux femmes pasteurs a été bénie samedi par l’Église protestante. Emeline Daudé et Agnès Kauffmann, respectivement 33 et 31 ans, se sont mariées jeudi dernier à la mairie de Jacou, dans l’Hérault. Samedi 24 juillet, en compagnie de leurs proches, elles ont reçu une bénédiction de leur mariage civil au Temple de Maguelone à Montpellier.

Depuis le synode de Sète en 2015, les pasteurs sont autorisés à bénir les mariages de couples homosexuels. Toutefois, aucune obligation ne pèse sur les pasteurs : « L’Église protestante valorise une parole multiple et un positionnement varié. Il est donc important de laisser la possibilité aux pasteurs de ne pas bénir ces mariages si cela ne cadre pas avec leurs convictions personnelles », ont expliqué les jeunes femmes au Monde.

« Nous savons que le combat a été rude pour d’autres avant nous. En faisant notre petit bout de chemin, c’est une manière de les honorer », expliquent-elles au quotidien. Autorisée depuis 2015, cette bénédiction rencontre des réticences au sein même de l’Eglise protestante unie de France (EPUdF). « Les personnes candidates au pastorat et ouvertement LBGTQIA + ne se voyaient pas proposer de paroisse jusqu’en 2019 » rapporte la présidente du conseil national de l’Église protestante unie de France au Monde.

Actuellement pasteurs «proposantes», les deux jeunes femmes seront ordonnées au cours des deux prochaines années. Même si elles sont souvent sollicitées par des jeunes LGBTQIA+ qui hésitent à s’inscrire à la fac de théologie et leur demandent des conseils, elles n’aspirent pas pour autant à être des pasteurs « uniquement LGBTQIA+ », ont-elles encore précisé au Monde.

Source : Le Figaro

_____________________________________

Sur le même thème :

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.