Canada : près de 7600 personnes ont recouru à l’euthanasie en 2020

Le 22 juin 2021

Le 7 juin, Abby Hoffman de Santé Canada, a fourni les dernières statistiques lors d’une réunion du comité parlementaire mixte nouvellement lancé qui examine le régime d’aide à mourir du Canada (cf. Euthanasie au Canada : mise en place de nouveaux élargissements). 7 595 Canadiens ont eu recours à l’”aide médicale à mourir” en 2020, ce qui représente une augmentation de 17% par rapport à l’année précédente. Entre 2018 et 2019, la hausse avait été de 26%.

Sur 9 300 demandes l’année dernière, 21% n’ont pas été traitées pour cause de décès, inadmissibilité ou retrait de demande (50 personnes ont changé d’avis juste avant que ne soit procédé à leur euthanasie). Abby Hoffman indique que l’ “aide médicale à mourir” ne représentait que 2,5% de tous les décès au pays l’an dernier, contre 2% en 2019. En comparaison, elle pointe que l’euthanasie représente 4,1% de tous les décès dans les pays du Benelux : la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg.

Une augmentation du recours à l’euthanasie pour les années à venir

Joanne Klineberg, fonctionnaire du ministère de la Justice, annonce en outre une augmentation “quasi certaine” du recours à l’euthanasie pour les années à venir. Elle l’explique par la loi récemment adoptée qui élargit l’accès à l’”aide médicale à mourir” aux personnes qui ne sont pas en fin de vie (cf. Canada : Le collège des médecins favorable à l’élargissement de l’aide médicale à mourir). Par ailleurs, l’euthanasie pourrait encore être étendue, cette fois aux mineurs “matures“ et aux demandes anticipées. Ces derniers assouplissements font l’objet de débats au sein du comité mixte.

Sources : Généthique


Sur le même thème :

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.