Le CNEF publie son rapport adressé au Comité des Droits de l’Homme

Le 7 mai 2021

Le rapport du Conseil national des évangéliques de France (CNEF) sur la liberté religieuse en France, préparé avec le soutien de l’Alliance Évangélique Mondiale, a été publié jeudi 6 mai sur le site Internet du CNEF, où il peut être téléchargé. Il contient un certain nombre de suggestions à l’attention du Comité des Droits de l’Homme, de questions à poser au gouvernement français, concernant le respect de la liberté de religion et de croyance en France, selon l’article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Ces questions concernent notamment l’impact du projet de loi confortant le respect des principes républicains, particulièrement les mesures que l’Etat compte prendre pour protéger la liberté de manifester ses convictions en public. Il s’intéresse aussi à la liberté religieuse des jeunes pendant le Service national universel, ainsi que dans l’Education nationale (par rapport à l’article 10 de la Loi Blanquer).

Examen de la situation des Droits de l’Homme en France

Ce rapport a été soumis au Comité des Droits de l’Homme des Nations-Unies, lequel devra examiner la situation des Droits de l’Homme en France au cours de sa 132° session, en juin-juillet 2021.

Rappelons que le CNEF a déjà exprimé à plusieurs reprises son scepticisme vis-à-vis de certaines mesures proposées par le gouvernement, dont il craint que, sous prétexte de lutte légitime contre le séparatisme, elles ne servent à entraver la liberté des croyants, notamment évangéliques, d’exprimer leur foi.

Source : Évangélique. Info

___________________________________

Sur le même thème :

 

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.