Olivier, Lurie, Tamba… 535 personnes sont mortes dans la rue en 2020

Le 30 mars 2021

Sébastien, Jean-Luc, Christiane, Lurie… Derrière les 536 prénoms des personnes décédées dans la rue en 2020 en France (ils étaient 569 en 2020) se cachent autant d’histoires, de souvenirs et de parcours souvent douloureux. C’est pour ne pas les oublier que le collectif Les Morts de la Rue leur a rendu hommage, comme chaque année, ce mardi 30 mars au parc des Buttes-Chaumont (Paris).

« Nous sommes présents ce 30 mars pour affirmer la dignité de chacune de ces personnes, femmes et hommes qui étaient sans domicile, et le scandale de leur mort prématurée, à 49 ans en moyenne », a indiqué le collectif en préambule de cet hommage. Elles sont mortes sur la voie publique, dans des abris de fortune tels qu’un parking, une cage d’escalier, une cabane de chantier ou dans le métro, mais aussi en lieu de soins ou en structure d’hébergement.

Parmi les 535 personnes décédées, 491 étaient des hommes, 44 des femmes, un enfant avait moins 5 ans.

Source : Aleteia

_________________________________________

Sur le même thème :

.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.