Discrimination contre les lieux de cultes : un pasteur canadien réagit

Le 23 septembre 2020

« Monsieur le Premier Ministre,

Le 20 septembre, en conférence de presse, le ministre de la santé, M. Christian Dubé, a annoncé une nouvelle série de mesures sanitaires. Je retiens que les lieux de cultes seront restreints à 50 personnes pour l’ensemble du Québec, et à 25 dans les zones oranges, tandis que les salles de spectacles restent à 250. Le ministre a parlé de mesure permanente. Une telle différence entre les salles de spectacle et les lieux de cultes m’apparait tout à fait discriminatoire.

Je suis le pasteur de l’Eglise Le Chemin, une église évangélique établie depuis plus de quarante ans dans l’Outaouais, qui dessert une communauté de plusieurs centaines de personnes répartie en trois campus. Tout au long de la pandémie, nous avons respecté les mesures sanitaires demandées de lavage des mains, de port du masque, de distanciation, de limite de capacité de nos salles, et nous avons encouragé tous et chacun à faire de même dans l’ensemble de la société, allant même jusqu’à publier les consignes du gouvernement sur notre page Facebook. Nous avons voulu être des exemples de bons citoyens, et nous désirons continuer de l’être.

Le message envoyé hier en conférence de presse par le gouvernement crée deux classes de citoyens. Comment expliquer qu’il y ait maintenant deux catégories de rassemblements publiques ? Comment justifier ce deux poids deux mesures entre les lieux de cultes et les salles de spectacles ? Le message que nous recevons est que les nombreux québécois et québécoises qui veulent vivre leur foi représenteraient un risque plus grand de contagion que pour d’autres types d’activités avec des logistiques très semblables, comme si les communautés de foi ne pouvaient adopter des comportements responsables.

M. le Premier Ministre, nous savons que votre tâche est lourde en ces temps troublés. Il n’est pas facile de construire un avion en plein vol, comme il a été dit. Je veux vous assurer de notre soutien et de nos prières. Ce que je vous demande, très clairement, est de corriger cette discrimination contre les lieux de cultes en nous ramenant aux mêmes normes que pour les autres lieux de rassemblements comme les salles de spectacles, théâtres et cinémas.

Que Dieu bénisse le Québec,
Et qu’il vous assiste de sa sagesse dans vos décisions pour le bien de tous,
Avec tout mon respect,

Pasteur Alain Caron
Église Le Chemin, Gatineau, Québec

Source : Evangélique du Bas-Rhin
Avec autorisation

Voir également : L’archevêque de Québec hausse le ton après le reconfinement des lieux de culte

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.