En soutien à Black Lives Matter, une cathédrale anglaise expose un Jésus noir dans un tableau inspiré de La Cène de De Vinci

Le 29 juillet 2020

Le tableau « A Last Supper » de Lorna May Wadsworth, inspiré de La Cène de Léonard de Vinci représente un Jésus noir. Il sera exposé jusqu’à la fin du mois d’octobre dans la cathédrale Saint Albans en Angleterre.

Il s’agit pour les initiateurs du projet d’être « solidaires du mouvement Black Lives Matter », « alliés du changement ». Avec ce tableau, ils souhaitent nous appeler à « regarder d’un œil neuf quelque chose que vous pensez savoir ».

Sur le site web de la cathédrale, on peut lire à ce sujet :

« À la cathédrale Saint Albans, nous sommes solidaires du mouvement Black Lives Matter pour être des alliés du changement – bâtir une communauté forte, juste et équitable où la dignité de chaque être humain est honorée et célébrée ; où les voix noires sont entendues et où les vies noires comptent. »

L’artiste Lorna May Wadsworth a utilisé un modèle jamaïcain, Tafari Hinds, pour représenter Jésus. Elle explique avoir trouvé dans son visage quelque chose d’ « empathique et émouvant », et ajoute « la qualité dominante que je voulais que mon Christ incarne ».

Le révérend Jeffrey John, doyen de Saint Albans, explique avoir souhaité créer « un espace de réflexion et de prière avec le retable de Lorna ».

Les diverses représentations de Jésus sont au coeur des débats actuels. Un activiste avait appelé à démolir les statues de Jésus qui sont une « forme de suprématie blanche ». De son côté, John Welby, archevêque de Canterbury, estimait que la façon dont « l’église occidentale dépeint Jésus » doit être repensée et que le contexte historique de certaines statues doit être étudié.

Source : Info Chrétienne

_______________________________________

Sur le même thème :

 

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.