Des aumôniers plus discrets mais présents pour accompagner les malades

Le 3 avril 2020

Devant les inquiétudes de certains patients et de leurs familles, la FPF (Fédération Protestante de France) et le CNEF (Conseil National des Évangéliques de France), se sont exprimés dans un communiqué de presse pour rassurer les familles quant à la disponibilité des aumôniers et « dissiper tout malentendu ». Les restrictions de déplacement et les mesures sanitaires limitent en effet les visites des aumôniers au chevet des malades, mais elles sont maintenues selon un principe d’entraide et de prudence. « Nous essayons dans la mesure du possible de ne pas abandonner le terrain tout en jouant la prudence comme le Seigneur lui-même nous l’a appris en nous retirant parfois pour nous préserver afin d’aller jusqu’au bout de notre mission » explique la recommandation adressée aux aumôniers de la FPF.

Les visites sont donc réservées prioritairement aux cas où une présence est nécessaire et quand les conditions le permettent. Le communiqué rappelle que les services d’aumônerie ont l’autorisation de visite selon les instructions du ministère de la santé : « Les ministres du culte peuvent effectuer des visites indispensables à des personnes malades ou en fin de vie, en respectant strictement les consignes sanitaires. »

Dans les autres cas, les personnes de contact restent joignables en tout temps par téléphone afin d’assurer l’accompagnement spirituel à distance, ceci afin d’éviter de s’exposer ou de propager le virus.

« Les pasteurs assument pleinement leur mission d’assistance spirituelle en répondant aux besoins des malades et des familles, en cherchant les modalités les plus adaptées pour que les personnes en souffrance puissent bénéficier sans aucune réserve, à leur demande, du droit à l’accompagnement spirituel dont elles ont besoin », précise encore le CNEF.

________________________________________
.
Sur le même thème :

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.