Un « happening » contre la GPA devant l’Assemblée nationale

Le 12 mars 2020

Lors de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, et à quelques semaines du retour en commission spéciale à l’Assemblée nationale du projet de loi bioéthique, le collectif Marchons Enfants et ses associations partenaires se sont mobilisés pour dénoncer la gestation pour autrui à travers une série d’actions flash dans toute la France, au motif qu’elle est une véritable violence faite aux femmes.

À Paris, une centaine de jeunes femmes habillées en Marianne, arborant des bonnets phrygiens et poussant des caddies contenant des bébés en plastique, se sont dressées devant l’assemblée nationale, portant des bâillon pour signifier que les revendications d’une majorité de Français n’étaient pas considérées. « Un jour on se rendra compte que la France, en 2020, a créé toutes les conditions pour l’asservissement de la femme. La PMA sans père va avec la marchandisation du corps humain », a fustigé Ludovine de La Rochère, présente à Paris au côté de Pascale Morinière, présidente des Associations familiales catholiques (AFC).

« La gestation pour autrui est le summum du sexisme ! Qu’elles soient françaises ou étrangères, toutes les femmes ont droit à l’égalité. La dignité des femmes n’a pas de frontière », a-t-elle également lancé. « On doit défendre la dignité de la femme en France et à l’étranger. Il ne faut donc pas encourager le recours à des #GPA à l’étranger. Il y a urgence à lancer une initiative contre la #GPA à l’international ».

De nombreuses initiatives similaires ont eu lieu dans d’autres villes de France comme Tours, Lille, Montpellier, Lyon, Toulouse, Nîmes. Par ailleurs, chacun était invité à écrire au Président de la République pour l’appeler à retirer le projet de loi au moyen d’un site internet spécifique.

Source : Aleteia

__________________________________

Sur le même thème :

 

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.