Fin du conflit dans l’Eglise Méthodiste Unie sur le mariage gay

Le 17 janvier 2020

Une scission, c’est la solution que l’Eglise Méthodiste Unie (UMC) a finalement trouvée le 3 janvier. Elle était en effet divisée depuis plusieurs décennies par un conflit lié à sa position sur le mariage homosexuel. La partie qui soutient la position traditionnelle contre le mariage homosexuel et refuse d’avoir des responsables homosexuels en son sein va donc former une nouvelle dénomination. L’UMC va lui donner 25 millions de dollars pour ce nouveau départ.

« Les soussignés proposent de restructurer l’Eglise Méthodiste Unie par la division comme le meilleur moyen de résoudre nos différences. Ainsi chaque frange de l’Eglise pourra rester fidèle à sa compréhension théologique, tout en reconnaissant la dignité, l’égalité, l’intégrité et le respect de chaque personne », peut-on lire dans le communiqué de huit pages qui détaille les termes de cette séparation.

Rob Renfroe, pasteur à l’UMC, a déclaré : « Cela va très certainement mettre fin à ce dysfonctionnement que nous avons subi pendant ces quarante-sept dernières années. Nous n’allions jamais trouver un moyen d’avancer ensemble. Notre objectif de nous donner mutuellement la liberté d’accomplir notre ministère comme nous croyons que Dieu le veut se concrétise », rapporte Christianity Today. Le pasteur Tom Berlin exprime également son soulagement : « L’Eglise méthodiste unie aura de bien plus grandes possibilités de viabilité et de vitalité une fois que ce conflit sera derrière nous. Cela permet aux méthodistes unis de se différencier et de choisir un avenir avec espoir qui honore leurs convictions théologiques et leur interprétation des écritures. »

L’UMC compte 12,5 millions de membres, selon Christianity Today. Aux Etats-Unis, elle est la deuxième plus grande dénomination protestante après la Convention baptiste du Sud. L’UMC est particulièrement représentée aux Philippines et dans beaucoup de pays africains. En février 2019, les délégués internationaux de l’UMC avaient voté le maintien de la position traditionnelle contre le mariage homosexuel par 438 contre 384, lors d’une session extraordinaire aux Etats-Unis.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.