80 responsables chrétiens apportent leur soutien à l’année mondiale de la Bible en 2020

Le 1 octobre 2019

Le 16 septembre, quatre-vingt leaders chrétiens se sont réunis au Musée de la Bible à Washington pour annoncer leur soutien au projet « 2020, année mondiale de la Bible ».

En effet, la majorité des dénominations et organisations chrétiennes ont approuvé cette initiative, dont l’objectif est de reconnaître et célébrer le rôle inégalé de la Bible dans l’histoire du monde depuis plus de deux mille ans.

Un autre but de cette initiative est d’informer et inviter la population mondiale à étudier et appliquer la Parole de Dieu dans sa vie privée et par un engagement public. Egalement à motiver les chrétiens à partager la Bible à leurs voisins de manière culturellement appropriée.

Secrétaire général de l’Alliance évangélique mondiale (AEM), Efraim Tendero a affirmé qu’en comparaison avec les écrits sacrés d’autres traditions, la Bible peut être lue et comprise par tous : « La Bible et le Christ mettent ensemble la connaissance de Dieu à portée de tous. Ignorer les Écritures équivaut à ignorer le Christ. Si nous voulons connaître le Christ, le chemin qui mène à Dieu, nous devons connaître la Bible. C’est le moyen choisi par Dieu pour se révéler à l’humanité et révéler sa volonté ».

Pour soutenir ce mouvement, l’Alliance évangélique mondiale proposera des ressources pour contribuer à enrichir les campagnes bibliques de 2020 dans chacun des cent trente pays où des alliances évangéliques nationales existent. Par ailleurs, l’AEM a exprimé sa volonté de collaborer avec les organismes chrétiens dans le monde pour aider à la progression de la traduction de la Bible, à promouvoir sa diffusion et à faciliter sa transmission.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.