La Bible, victime collatérale de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis ?

Le 2 août 2019

La guerre économique qui sévit entre les États-Unis et la Chine pourrait faire une victime inattendue: la Bible. Les éditeurs chrétiens s’inquiètent car le coût de production des bibles pourrait bientôt fortement augmenter, rapporte notamment CNN. C’est pourquoi plusieurs sont allés trouver le gouvernement américain ces dernières semaines pour demander à ce que les bibles et les livres chrétiens soient exclus des accords sur les droits de douanes négociés en ce moment avec la Chine.

En effet, le président américain a annoncé que des milliers de produits chinois, dont les livres, seraient désormais taxés à hauteur de 25%. Or, les livres écrits par les auteurs chrétiens les plus lus, la majorité des bibles vendues dans le monde, et notamment les versions les plus répandues, sont imprimés en Chine.

Pour l’éditeur Harper Collins Christian Publishing, cela aurait pour effet de faire grimper le prix des bibles, de faire diminuer les stocks et de faire disparaître du marché certaines éditions. Pour Doug Lockhart, vice président du secteur marketing bibles chez Harper Collins «l’administration américaine n’était pas consciente de l’effet négatif que de tels accords auraient sur la production de bibles. Elle n’avait pas l’intention d’imposer une « taxe bible » aux consommateurs et aux organisations religieuses». Un autre éditeur espère «que les négociateurs reconnaîtront l’importance de la littérature chrétienne et de la bible et feront une exception».

En attendant, les éditeurs ont déposé un recours auprès de la commission américaine sur le commerce international et attendent une réponse.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.