Royaume-Uni : un médecin chrétien licencié pour avoir refusé de qualifier de « madame » un « homme barbu »

Le 12 juillet 2019

C’est en raison de ses convictions religieuses qu’il a été licencié, affirme le docteur David Mackereth, protestant évangélique de 56 ans, qui a perdu son emploi en juin 2018 au ministère du Travail et des Pensions du Royaume-Uni, où il était chargé d’évaluer les prestations d’invalidité. Le médecin poursuit actuellement le gouvernement devant un tribunal du travail pour discrimination fondée sur ses convictions religieuses, rapporte The Telegraph. Le procès se tient cette semaine au tribunal de Birmingham.

Le père de quatre enfants déclare avoir été interrogé lors d’une conversation avec un supérieur hiérarchique : « Si vous avez un homme de six pieds de haut (environ 1 mètre 80, ndlr) avec une barbe qui dit qu’il veut être appelé “elle” et “madame”, le feriez-vous ? ». « Je lui ai dit qu’en tant que chrétien, je ne pourrais pas accéder à une telle demande en toute bonne conscience », assure le médecin, aujourd’hui urgentiste. Il estime avoir été mis à la porte à cause de son refus d’utiliser des pronoms transgenres.

« Le fait qu’un médecin puisse être retiré de l’atelier de formation (qu’il poursuivait) pour un interrogatoire urgent au sujet de ses croyances sur la fluidité de genre est à la fois absurde et très sinistre, d’autant plus si cela se traduit par un licenciement », a déploré le docteur David Mackereth devant le tribunal.

« Si quelque chose comme cela se produisait dans une Eglise – des gens retirés d’un banc, interrogés puis excommuniés – cela serait perçu comme un exemple scandaleux d’intolérance religieuse et de fanatisme », poursuit le médecin. Le procès se poursuit.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.