Canada : un projet de loi sur la laïcité controversé

Le 29 mars 2019

Interdire les signes religieux aux fonctionnaires en position d’autorité (policiers, enseignants, juges etc): c’est ce que prévoit le projet de loi déposé le 28 mars par le gouvernement québécois. Il prescrit aussi que les fonctionnaires exercent leur fonction à visage découvert. Majoritaire à l’Assemblée nationale du Québec, le parti nationaliste s’est engagé a faire adopter ce projet de loi au mois de juin. Toutefois, l’interdiction ne s’appliquera qu’aux nouveaux employés des services publiques, les autres fonctionnaires conserveront leur droit tant qu’ils occupent la même fonction dans la même organisation.

Suite au dépôt de ce projet de loi sur la laïcité, le Premier ministre canadien Justin Trudeau, défenseur du multiculturalisme, a réagi en affirmant « qu’il est impensable que, dans une société libre, nous légitimions la discrimination contre des citoyens en raison de leur religion ». A ses yeux, le Canada est un pays laïque qui respecte profondément les libertés individuelles, y compris la liberté d’expression, de conscience et de religion, « le Québec aussi ». Il n’a pas précisé si son gouvernement contesterait la potentielle nouvelle loi québécoise devant les tribunaux.

Pour le premier ministre du Québec, ce projet de loi est l’occasion d’inscrire dans les lois québécoises le principe de laïcité de l’Etat, qui déchire le Québec depuis plus de dix ans. En vertu d’une motion votée à l’unanimité par les députés, le crucifix trônant à l’Assemblée nationale de cette province sera décroché, si le projet est adopté.

________________________________________

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.