Pays-Bas : des centaines de pasteurs assurent un service en continu pour protéger une famille de réfugiés

Le 5 décembre 2018

Depuis le 26 octobre, une petite Eglise protestante de la Haye au Pays-Bas se mobilise et protège une famille arménienne de l’expulsion. Pour ce faire, elle assure un service religieux en continu, l’Etat n’étant pas autorisé à entrer dans un lieu de culte lors d’un office. Selon le média Quartz, plus de 300 pasteurs se sont portés volontaires pour prendre le relais.

L’Eglise Bethel, qui héberge la famille Tamrazyans, ne compte pas cesser les offices de sitôt. Selon Quartz, Theo Hettema, président du Conseil général des ministres protestants, dit vouloir rester fidèle à « l’ouverture et à l’hospitalité de l’Eglise ». Il confie cependant qu’aucune Eglise ne devrait avoir à choisir entre le respect de la dignité humaine et le respect du gouvernement, relate le média.

La famille Tamrazyans réside au Pays-Bas depuis neuf ans et a récemment reçu l’ordre de quitter le pays. Militant politique et menacé de mort, le père avait demandé l’asile, finalement accepté après sept ans de procédure. Récemment, le gouvernement a cependant fait appel à cette décision.

______________________________________________

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Faut-il tenir compte du changement climatique dans la décision d’avoir ou non des enfants ?

Faut-il tenir compte du changement climatique dans la décision d’avoir ou non des enfants ?

La décision d’avoir ou non des enfants nous oblige à faire le point sur nos finances, notre situation de vie, nos projets de carrière, etc. Et depuis quelques années, une autre question se pose, alimentée par la crise climatique qui se profile: quel est l’impact des enfants sur la planète?

Revue de presse

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle