Persécution : l’Alliance évangélique mondiale dénonce les persécutions des minorités

Le 9 novembre 2018

Lors de la 39ème session du Conseil des droits de l’Homme du 10 septembre au 28 septembre 2018, l’Alliance évangélique mondiale (AEM) a dénoncé l’augmentation des restrictions de liberté religieuse et de croyance au Népal, en Inde et au Sri Lanka.

Dans sa déclaration, l’AEM appelle les instances à conserver les questions de liberté de religion et de croyance tout en haut de leur agenda. Wissam Al-Saliby, un représentant de l’AEM a rappelé des faits récents : « En août 2018, le nouveau code pénal est entré en vigueur au Népal. Ce dernier place des restrictions disproportionnées concernant la liberté de croyance et de religion, condamne les tentatives de changer de religion, ce qui viole le droit des communautés religieuses à partager leur foi. »

Il a également rappelé qu’en Inde, plusieurs états ont adopté la loi anti-conversion, une violation de la liberté de religion, alors même que la Constitution indienne la garantit pour tous ses citoyens.

« Le mois dernier, notre alliance membre au Sri Lanka nous a informé que la Cour Suprême avait décidé que le droit de propager sa religion n’était pas protégée par la Constitution », a-t-il ajouté.

L’alliance évangélique mondiale a conclu en demandant aux trois pays concernés par son intervention de révoquer les lois violant la liberté de religion.

__________________________________________________

Revue de presse

Revue de presse

Les Français croient de moins en moins en Dieu

En 2021, 51% d'entre eux affirment ne pas être croyants, contre 44% dix ans plus tôt, selon un sondage Ifop* pour l'Association des journalistes d'information sur les religions.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.