La famille, lieu privilégié de la transmission des valeurs

Le 2 juin 2018

Autonomie, bienveillance, tradition, sécurité, réussite… Posées comme vrai, beau et bien, les valeurs sont données comme un idéal à atteindre, comme quelque chose à défendre. Qu’elles soient acquises, transmises ou dominantes, elles baignent nos sociétés. 94% des parents affirment ainsi avoir réfléchi aux valeurs qu’ils souhaiteraient inculquer à leurs enfants, révèle une enquête de l’institut de sondage BVA à l’occasion du congrès national de l’association de parents d’élèves de l’Enseignement libre (Apel).

D’après cette enquête, les parents estiment que la transmission de valeurs s’inscrit en premier lieu dans la continuité : ils souhaitent transmettre à leurs enfants les valeurs qu’ils ont reçues. Considérant ainsi majoritairement que leur éducation a été marquée par l’autonomie (58%) et la bienveillance (55%), ils souhaitent inculquer ces mêmes valeurs à leurs progénitures (respectivement 65 % et 61%).

Au niveau des acteurs de cette transmission, près de 9 parents sur 10 estiment que la famille est l’institution qui influence le plus les enfants dans la transmission des valeurs. Viennent ensuite l’école (79%) et les amis (56%). À l’inverse, seuls 9% d’entre eux considèrent la religion comme un vecteur important pour la transmission des valeurs.

Pourtant, pour les croyants, c’est un mot qu’il est difficile de séparer de sa foi. Pour le christianisme il n’y a pas seulement des valeurs impersonnelles et des impératifs de conscience. Il y a quelqu’un qui vit ces valeurs à leur plus haut degré et qui en est le fondement : le Christ. Et parmi les valeurs, il en est une qui les dépasse toutes et leur donne sens et force : l’amour ».

Source : Aleteia

________________________________________

Télécharger le sondage avec synthèse (PDF)

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.