Costa Rica : défaite du candidat évangélique à la présidentielle

Le 3 avril 2018

Fabricio Alvarado a été battu au second tour des élections présidentielles au Costa Rica, le 1er avril. Ce candidat évangélique n’a remporté que 39,3% des voix contre 60,7% pour son adversaire de centre gauche, Carlos Alvarado.

Fabricio Alvarado a appelé son adversaire pour le féliciter. « Nous n’avons pas gagné les élections, mais nous pouvons accepter ce résultat la tête haute », a-t-il déclaré devant ses partisans. Il a ensuite remercié « Dieu en premier », selon actuorangne.fr.

De son côté, le vainqueur s’est engagé à « unir le pays ». Carlos Alvarado a livré son analyse du scrutin : « Cette élection nous a permis, en tant que pays, de nous regarder dans un miroir. Dans ce miroir, nous avons vu un pays divers, qui a différents points de vue, qui connaît des inégalités, qui doit travailler pour donner plus d’opportunités à certaines parties du pays. »

Fabricio Alvarado, prédicateur et chanteur évangélique était, comme Carlos Alvarado, un ancien journaliste avec un statut d’ « outsider » dans la campagne. Il s’était retrouvé en tête lors du premier tour des élections en février, après s’être fermement opposé à la légalisation du mariage homosexuel au Costa Rica.

Les évangéliques et les catholiques du Costa Rica s’étaient mobilisés pour la défense de la famille traditionnelle, suite à une décision de la Cour inter-américaine des droits de l’homme en janvier dernier, imposant à tous ses pays signataires d’ouvrir le mariage aux couples de même sexe.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Revue de presse

Des Célébrations en 2025 !

Des cultes en commun partout en France les 5 et 6 octobre 2025 Célébrer Jésus-Christ, approfondir l’unité des protestants évangéliques de France, manifester notre identité, favoriser les relations et le travail en commun, et bien sûr témoigner de la Bonne Nouvelle...

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...