Les problèmes éthiques du Téléthon continuent

Le 1 décembre 2017

Les chefs d’établissements de l’enseignement catholique de Lozère ont reçu de la direction de l’enseignement diocésain un courrier rappelant « la réflexion menée en novembre dernier, mettant en lumière les graves problèmes éthiques qui empêchent l’Enseignement catholique de s’engager dans cette action ». De fait, « l’aventure du Téléthon est liée aux cellules souches qui sont un grand espoir pour la médecine régénérative », mais parmi ces cellules, les cellules souches embryonnaires et fœtales humaines « supposent des embryons ou des fœtus provenant des techniques de procréation médicalement assistée ou d’avortements ».

La direction diocésaine « exhorte les directeurs à être particulièrement attentifs à engager leurs établissements dans des actions solidaires cohérentes avec la conception chrétienne de l’homme et respectueuse de celle-ci »

Un livret pour mieux comprendre les enjeux

De son côté, la Fondation Jérôme Lejeune publie régulièrement des éléments de décryptage, à destination du grand public.
Dans un livret de 10 pages intitulé « Eléments d’informations sur le Téléthon » (1), sont « exposés les enjeux éthiques et scientifiques soulevés par des recherches soutenues par l’AFM-Téléthon« . À ce titre, deux mises en garde sont présentées : d’une part, le fait que « parmi les travaux de recherche financés par l’AFM-Téléthon, figurent des recherches utilisant des embryons humains« . Une pratique contestable d’un point de vue éthique puisqu’elle « implique la destruction d’embryons humains ». Mais contestable également parce qu’elle « n’est pas indispensable sur le plan scientifique », des alternatives existants. D’autre part, « l’AFM-Téléthon soutient le diagnostic pré-implantatoire et le diagnostic prénatal« . Or, ces pratiques peuvent « conduire à la destruction d’embryons ou de foetus« . Elles sont, de plus, à l’origine de dérives eugénistes, signalées par de nombreux observateurs depuis plusieurs années.

Ce livret est téléchargeable en ligne et est disponible gratuitement en version papier (écrire ici sur le site de la Fondation Jérôme Lejeune pour le commander).

Source : Évangéliques du Bas-Rhin et Généthique

_________________________________________________________

Sur le même thème :

 

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle

Deux prix Nobels à des climatologues : des travaux vieux de 30 ans

Les deux lauréats climatologues sont impliqués dans les « procédures d'ajustement des modèles ». Le seul mot d’ajustement est suspect quand il s’agit d’une modélisation. En effet, nos deux lauréats ont été les grands artistes d’introduction de « flux d’ajustements » dans les modèles numériques quand ceux-ci s’éloignent des observations.