Bientôt une « cellule de la laïcité » au Ministère de l’Education nationale ?

Le 11 octobre 2017

Le ministère de l’Education nationale envisage de créer une « cellule laïcité ». C’est ce qu’a déclaré Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale à L’Express dans une interview publiée le 12 septembre.

Sa finalité ? « Répondre à tous les cas qui se présentent via les rectorats. » explique le ministre. « Il s’agirait d’une petite équipe constituée de juristes, d’experts disciplinaires qui viendraient en appui aux écoles et aux établissements pour aider les communautés éducatives à trouver les meilleures solutions », précise-t-il.

Jean-Michel Blanquer était questionné sur le livre « Imam de la République », dans lequel un ancien principal de collège dénonce un prosélytisme islamiste à l’œuvre en milieu scolaire. « Je sais bien qu’il y a certaines dérives sur certains de nos territoires, avec un impact sur certains de nos établissements, » a reconnu Jean-Michel Blanquer.

En réponse, le ministre veut promouvoir une laïcité ferme et ouverte à l’école : « Nous devons réaffirmer le projet républicain, qui se résume à ces quatre mots : liberté, égalité, fraternité, laïcité. » Pour Jean-Michel Blanquer, « on ne doit pas nier le besoin de métaphysique de l’homme. Notre laïcité n’exclut pas la question du sens. D’où l’importance de l’enseignement de la philosophie et du fait religieux. » « Il y a un sens à toutes les vies humaines, » souligne-t-il, « La République apprend à ses enfants qu’ils sont libres de le définir. »

_________________________________
.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Faut-il tenir compte du changement climatique dans la décision d’avoir ou non des enfants ?

Faut-il tenir compte du changement climatique dans la décision d’avoir ou non des enfants ?

La décision d’avoir ou non des enfants nous oblige à faire le point sur nos finances, notre situation de vie, nos projets de carrière, etc. Et depuis quelques années, une autre question se pose, alimentée par la crise climatique qui se profile: quel est l’impact des enfants sur la planète?

Revue de presse

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle