Dialogue et évangélisation, des chrétiens débattent de leur relation avec les musulmans

Le 3 octobre 2017

« Comment proposer la foi dans la société actuelle ? » Au troisième Congrès Mission (catholique), du 29 septembre au 1er octobre 2017 à Paris, des acteurs engagés dans l’évangélisation se sont interrogés sur la façon de « proposer la foi à l’école, dans l’espace public ou dans la paroisse, en faisant face aux défis de la France d’aujourd’hui ».

Parmi ceux-ci, la présence de plus en plus visible de l’islam. Aux côtés de nombreux autres sujets, la « mission auprès des musulmans » était donc inscrite au programme de ces deux jours. Elle a donné lieu à différents ateliers (« Que faut-il savoir de l’islam pour annoncer l’Évangile ? », « Oser annoncer le Christ aux musulmans »), et à une table ronde qui a fait salle comble dans la matinée du dimanche 1er octobre.

Intervenants « sur le terrain »

Les organisateurs avaient choisi des intervenants variés : Jean-François Morin, responsable des huit antennes du Rocher installées dans des cités sensibles à l’initiative de la communauté de l’Emmanuel ; le frère Adrien Candiard, membre de l’Institut dominicain des études orientales (Ideo) au Caire ; le pasteur évangélique et fondateur de la Casbah à Paris, Saïd Oujibou ; et enfin le père Fabrice Loiseau, fondateur des Missionnaires de la miséricorde divine.

Tous ces « intervenants sont sur le terrain et ne restent pas dans l’incantation », a insisté Samuel Pruvot, rédacteur en chef à Famille chrétienne, animateur de cette table ronde intitulée « Jusqu’où peut-on dialoguer avec les musulmans ? »

Le « malaise », voire « la panique », de « beaucoup de Français, et notamment de catholiques avec l’islam et les musulmans » ont été analysées par des intervenants qui se sont défendus de tout « irénisme ». La question de l’articulation entre « dialogue et annonce » – selon les termes d’un document romain de 1991 – a aussi été discutée, faisant apparaître une réelle diversité d’approche.

« Fier d’être prosélyte »

Le père Fabrice Loiseau a d’abord décrit une « situation catastrophique », marquée par « une progression énorme des Frères musulmans et du salafisme, une incapacité des autres musulmans à leur répondre » et une cécité des catholiques mais aussi « des autorités » et de « la majorité des intellectuels ». Puis il a vigoureusement plaidé pour un renouveau de « l’évangélisation directe des musulmans », qu’il pratique avec sa petite communauté de missionnaires.

Converti lui-même et en contact avec de nombreux autres ex-musulmans, Saïd Oujibou a expliqué comment il fait part de ses « convictions avec force » aux musulmans qu’il rencontre et qu’il « aime ». « Je suis fier d’être prosélyte », a-t-il affirmé….
Lire la suite

Anne-Bénédicte Hoffner
Source : La Croix
.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Revue de presse

Des Célébrations en 2025 !

Des cultes en commun partout en France les 5 et 6 octobre 2025 Célébrer Jésus-Christ, approfondir l’unité des protestants évangéliques de France, manifester notre identité, favoriser les relations et le travail en commun, et bien sûr témoigner de la Bonne Nouvelle...

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...