Un chrétien débarqué d’un avion parce que son voisin a lu le mot « prière » sur son téléphone

Le 11 mars 2016

Alors qu’il attendait tranquillement le décollage de son avion à l’aéroport de Luton, un chrétien londonien a été contraint de redescendre de l’avion et a été interrogé par la police. En effet, en apercevant le mot «prière» sur son téléphone, son voisin s’est imaginé qu’il était musulman et l’a dénoncé comme menace pour la sécurité.

Chrétien d’origine nigériane, Laolu Opebiyi a dû remettre son téléphone aux agents de sécurité ainsi que son mot de passe afin d’être innocenté. Il essayait seulement d’organiser une conférence téléphonique de prière avec des amis par Whats App.

Dans l’esprit de l’autre passager, la confusion est venue du nom du groupe Whats App ISI-men, qu’il a interprété comme ISIS (Etat islamique). Le chrétien a expliqué que ce sont les initiales de «Iron Sharpens Iron», (le fer aiguise le fer), un verset de la Bible signifiant qu’une personne en aiguise une autre.

Laolu Opebiyi a également du dire à quelle Eglise il appartenait et depuis quand il y allait.

Même si les policiers ont innocenté le chrétien, il a subi une autre humiliation lorsque les passagers qui l’avaient vu sortir du premier avion ont refusé de voler sur le même vol que lui. Aujourd’hui, le chrétien redoute de figurer sur une liste de surveillance du terrorisme et que sa liberté de mouvement soit limitée.

« Même si j’étais musulman, la façon dont j’ai été traité est injuste. Je pense que personne, quelle que soit sa religion, doit être traité ainsi. Si nous continuons à donner dans ce genre de fanatisme et de peur irrationnelle, j’ose dire que les terroristes auront atteint leur but » a déclaré Laolu Opebiyi au Guardian.

Source : Evangeliques.info

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Faut-il tenir compte du changement climatique dans la décision d’avoir ou non des enfants ?

Faut-il tenir compte du changement climatique dans la décision d’avoir ou non des enfants ?

La décision d’avoir ou non des enfants nous oblige à faire le point sur nos finances, notre situation de vie, nos projets de carrière, etc. Et depuis quelques années, une autre question se pose, alimentée par la crise climatique qui se profile: quel est l’impact des enfants sur la planète?

Revue de presse

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle