Guatemala : un évangélique en tête au premier tour des présidentielles

Le 11 septembre 2015

L’humoriste et animateur de télévision Jimmy Morales est sorti en tête du premier tour des élections présidentielles du 6 septembre au Guatemala. Le candidat, qui a grandi dans une famille baptiste et qui a multiplié les allusions à Jésus, « maître des Maîtres » durant sa campagne, a recueilli quelque 26% des voix. Il sera opposé à l’homme d’affaires conservateur Manuel Baldizon, crédité de 17,6% des suffrages.

Sans expérience politique, Jimmy Morales incarne l’espoir d’une politique hors du système corrompu actuel. Il a d’ailleurs fait campagne avec le slogan « ni corrompu ni voleur ».

Dans ce pays où les évangéliques représentent 40% de la population, il n’hésite pas à se présenter comme un homme de foi, partisan du travail acharné, de bonnes valeurs et intéressés par le développement de son pays. Evangélique pratiquant, il a cependant indiqué qu’il était respectueux des autres formes de croyances.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Faut-il tenir compte du changement climatique dans la décision d’avoir ou non des enfants ?

Faut-il tenir compte du changement climatique dans la décision d’avoir ou non des enfants ?

La décision d’avoir ou non des enfants nous oblige à faire le point sur nos finances, notre situation de vie, nos projets de carrière, etc. Et depuis quelques années, une autre question se pose, alimentée par la crise climatique qui se profile: quel est l’impact des enfants sur la planète?

Revue de presse

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle