Jordan Cantwell, première femme pasteure lesbienne à la tête de l’Eglise unie du Canada

Le 26 août 2015

« Nous devons rassembler tout notre courage. Nous sommes appelés à faire un changement fondamental – pas seulement dans nos structures, mais aussi dans notre manière d’être en relation les uns avec les autres au sein de l’Église, au sein de ce pays, avec la terre, avec toutes nos relations. Nous devons embrasser ce changement, pas pour survivre institutionnellement, mais pour incarner l’Évangile par lequel nous sommes appelés et nommés » a-t-elle déclaré.

C’est en travaillant au Centre for Christian Studies de Winnipeg qu’elle rencontre celle qui allait devenir son épouse. Jordan Cantwell complète ses études dans le but de devenir pasteure en 2010 et exerce son ministère à l’Église Unie Delisle-Vanscoy, où elle se trouve encore aujourd’hui. Localement, elle agit comme vice-présidente pour l’initiative de dialogue entre l’Église Unie et l’Église catholique.

Quelques instants après l’annonce de son élection, Jordan Cantwell a pris un moment pour adresser de brèves paroles aux déléguées. « Prions au nom de Jésus, a-t-elle lancé. Nous sommes le peuple de Jésus. »

L’Eglise unie du Canada (United Church of Canada, en anglais) est née de la fusion, en 1925, de 70% de l’Eglise presbytérienne du pays, de l’Eglise méthodiste, du Conseil général des Eglises de l’Union et de l’Union congrégationnelle du Canada.

Source : InfoChrétienne.com

La vidéo (en anglais) de la prise de fonction du nouveau modérateur Jordan Cantwell (à partir de 32′)

Revue de presse

Revue de presse

Les Français croient de moins en moins en Dieu

En 2021, 51% d'entre eux affirment ne pas être croyants, contre 44% dix ans plus tôt, selon un sondage Ifop* pour l'Association des journalistes d'information sur les religions.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.