Le président américain veut faire de la fin du ramadan un jour férié dans les écoles

Le 18 juillet 2015

« Un jour férié est un moyen de rappeler à tous les Américains qu’il est important de respecter toutes les croyances et religions », a affirmé Barack Obama dans un communiqué louant l’initiative de la ville de New York d’ajouter deux fêtes musulmanes aux jours de congés dans ses écoles.

Cette décision prise en mars par le maire Bill de Blasio «est une reconnaissance de la diversité et du caractère inclusif qui ajoutent à la richesse de notre nation», a affirmé Barack Obama dans un communiqué, louant l’initiative de la ville de New York d’ajouter deux fêtes musulmanes aux jours de congés dans ses écoles publiques.

À partir de la rentrée prochaine, la décision sera mise en place et les écoliers new-yorkais n’auront pas classe pour l’Aïd el-Fitr et pour l’Aïd el-Kébir (ou Aïd al-Adha), la fête du sacrifice.

«Alors que les musulmans américains célèbrent l’Aïd à travers le pays, cette fête rappelle à chaque Américain qu’il est important de respecter toutes les croyances et religions», a ajouté le président, qui avait invité en juin plusieurs musulmans à la Maison-Blanche pour partager le repas de l’iftar, marquant la rupture quotidienne du jeûne.

Le président avait invité en juin plusieurs musulmans à la Maison Blanche pour partager le repas de l’iftar, qui marque la rupture quotidienne du jeûne. Durant le ramadan, mois de piété et de prières, les fidèles musulmans s’abstiennent de manger, de boire et d’avoir des rapports sexuels du lever au coucher du soleil.

Sources : BFM TV et LaPresse.ca

Revue de presse

Revue de presse

Les Français croient de moins en moins en Dieu

En 2021, 51% d'entre eux affirment ne pas être croyants, contre 44% dix ans plus tôt, selon un sondage Ifop* pour l'Association des journalistes d'information sur les religions.

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.