La DREES publie son rapport annuel : augmentation des IVG réalisées en France

Le 13 juillet 2015

La Direction de la Recherche, des Etudes, de Evaluations et des Statistiques – DREES, a publié le 10 juillet  son rapport sur l’IVG, analysant les données de 2013 :

« En 2013, 229 000 interruptions volontaires de grossesse ont été réalisées en France. » La DREES considère que « leur nombre est relativement stable depuis 2006 et varie peu chaque année ». Elle note cependant « une hausse en 2013 » [1], avec « près de 10 000 IVG de plus qu’en 2012 ».

Les auteurs, s’appuyant sur l’enquête Fecond de l’INED, remarquent : « Le nombre des IVG, y compris chez les plus jeunes, ne s’explique pas principalement  par un défaut de couverture contraceptive ». En revanche, « les femmes ont davantage recours à la contraception d’urgence : depuis 2005, plus d’1 million de pilules du lendemain et du surlendemain sont vendues chaque année ».

La DREES souligne les grandes tendances :

  • En termes d’âge : « les femmes de 20 à 24 restent les plus concernés » tandis que « les taux continuent à décroitre chez les moins de 20 ans ».
  • En termes de « technique » : « les IVG médicamenteuses représentent 58% des IVG », « 16% des IVG ont lieu en cabinet ».

[1] . La DREES recensait 219 100 IVG en 2012.

Source : Généthique

Télécharger le rapport

Sur le même thème :

Sur le handicap : Evaluation du DPANI : entre technique et éthique ? (2/2)

Enceinte et en difficulté ? Besoin d’écoute et de conseils ? Contactez SOS Femmes enceintes

Foetus2

En renseignant votre adresse email, vous consentez à notre politique de confidentialité. Aucune information commerciale ne vous sera envoyée.
Si le formulaire ne s’affiche pas, merci de désactiver votre bloqueur de pub.

Revue de presse

Revue de presse

« Dieu, la science, les preuves » : l’aube d’une révolution ?

Voilà que ce scientisme tout-puissant auto-proclamé est battu en brèche … par la science elle-même ! Celle-ci s’est comme retournée au cours du XXe siècle, avec une série d'avancées prodigieuses : les découvertes de la thermodynamique, de la Relativité, de la mécanique quantique, de la théorie du Big Bang...

L’objection de conscience sur la sellette

La suppression de l'objection de conscience est la conséquence logique du manque de soubassement moral commun à notre société. Les seules valeurs communes qui ont encore cours dans notre société libérale et individualiste sont l’autonomie et la liberté individuelle comprise comme une liberté factuelle