Partager :

">

Partager :

" />

USA : ouverture d’un premier club sataniste périscolaire dans une école élémentaire

L’Eglise de Satan est une organisation sataniste américaine fondée en 1966 à San Francisco. La légitimité de ce groupe sataniste aux Etats-Unis semble s’installer en raison de leur positionnement ambigu mêlant discours politique libertaire et iconographie occulte, à tel point que des activités périscolaires sont désormais mises en place dans certaines écoles publiques.

Mis en ligne le 7 octobre 2016 Imprimer Imprimer

L’Eglise de Satan est une organisation sataniste américaine fondée en 1966 à San Francisco, par le Grand Prêtre Anton Lavey. Les premières années, ce mouvement a tout d’abord connu une grande hostilité. Dans les années 80, chrétiens, médias et thérapeutes s’étaient unis pour fermement s’opposer au mouvement. Mais ces derniers temps, il semblerait que l’habileté des communicants, finisse par repousser les limites et par avoir raison des réticences des autorités. L’organisation compterait aujourd’hui 40 000 membres se réclamant du Temple Satanique aux USA. La légitimité de ce groupe sataniste aux Etats-Unis semble s’installer en raison de leur positionnement ambigu mêlant discours politique libertaire et iconographie occulte, à tel point que des activités périscolaires sont désormais mises en place dans certaines écoles publiques.

C’est en juillet 2015 que Le Temple Satanique de Detroit a de nouveau provoqué inquiétude et réactions, lors de ce que le Time Magazine décrit comme « la plus grande cérémonie sataniste de l’histoire », en érigeant une statue de bronze de 2,50 mètres de hauteur, ornée de nombreux signes occultes et représentant deux enfants contemplant Baphomet (photo), nom donné à une idole par les occultistes du XIXème siècle. 700 personnes s’étaient réunies autour de cette fête pour « une nuit de chaos, de bruit et de débauche ».

Des pasteurs avaient alors vivement réagi, comme le pasteur et télé-évangéliste David Alexander Bullock, qui avait rédigé un article sur son blog et mobilisé l’église face à ce phénomène. Selon Bullock, l’objectif de l’organisation est de « nuire au christianisme, de s’infiltrer dans la société afin de semer le trouble dans le coeur des gens au sujet de Dieu, et de modifier les fondements bibliques du droit civil aux Etats-Unis ».

Car l’objectif du mouvement est clairement d’influer sur les fondements de la société américaine, en ébranlant l’influence de l’Eglise et de la Bible dans la société, et en intensifiant la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Selon le Daily Beast, les adeptes « luttent contre les manifestations d’orthodoxie et d’intégrismes religieux aux Etats-Unis, brandissant le premier amendement de la Constitution américaine qui prône la liberté d’expression et d’exercice de toute religion, sans distinction ni discrimination ».

Plus récemment, vendredi 16 septembre 2016, ouvrait officiellement à Salem dans le Massachusetts, le quartier général de l’organisation. La ville de Salem n’a pas été choisie au hasard. Selon un des responsables dans une interview au Boston Globe :

« L’histoire de Salem fait partie de l’histoire du satanisme. »

La région revêt une importance historique pour le satanisme. Elle avait été le théâtre de 12 exécutions de personnes accusées de sorcellerie au XVIIème siècle.

Poursuivant leurs objectifs, les responsables de « l’Eglise de Satan » ont décidé de reprendre à leur compte l’existence des « Good News Club » (Atelier d’évangélisation des enfants) dans les écoles publiques américaines, en mettant en place des « After School Club Satan » (Club satanique périscolaire) dans les mêmes écoles.

« Nous pensons qu’alors que les enfants sont exposés à l’idée qu’ils vont brûler en enfer et d’autres idées surnaturelles, ce ne peut qu’être bon pour eux d’être exposés à un programme périscolaire satanique. »

Le projet a finalement abouti, Fox News annonçait le 27 septembre dernier, l’ouverture d’un club périscolaire dans une école élémentaire de Portland.

En 2015, lors de l’inauguration de la statue de Baphomet, Todd Sanders, du Strictly Biblical Bible Teaching Ministries, avait trouvé dans ces provocations une « opportunité d’atteindre la vérité ». Il déclarait pour CBS :

« Je ne crois pas que ce soit quelque chose dont nous devrions être effrayés, nous n’avons pas à trembler de peur. En tant que chrétiens, nous avons la vérité de notre côté. »

Il précisait également pour finir que ces évènements étaient sans doute un signe de la fin des temps décrits dans la Bible.

Source : Info Chrétienne

_______________________________________

Sur le même thème :

.

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail