Partager :

">

Partager :

" />

Une collaboration israélo-germanique va numériser les manuscrits de la mer Morte

Informaticiens et chercheurs spécialistes des rouleaux de la mer Morte se lancent dans un projet enthousiasmant visant à télécharger les manuscrits bibliques sur un logiciel d’études.

Mis en ligne le 29 avril 2016 Imprimer Imprimer

Des outils numériques de pointe vont permettre d’identifier les liens entre les milliers de minuscules fragments de parchemins découverts dans les grottes de Qumran. Ainsi, un environnement dynamique virtuel rendra possible la publication d’une édition numérique nouvelle génération des rouleaux. Le logiciel offrira également des outils paléographiques, – d’étude des manuscrits anciens – offrant la possibilité de faire des rapprochement avec les informations enregistrées dans d’autres bases de données.
Le projet permettra à des étudiants du monde entier de travailler ensemble simultanément sur un espace de travail virtuel, et les lecteurs auront accès aux textes originaux des rouleaux, aux traductions mises à jour, ainsi qu’à des images en haute définition, à des dictionnaires, et à des textes parallèles.

Manuscrits de la mer Morte2Cette recherche collaborative rassemblera le Qumran-Lexicon Project de l’Académie Göttingen des Sciences humaines (Allemagne), et la Librairie numérique des rouleaux de la mer Morte Leon Levy de l’Autorité des antiquités d’Israël (IAA). Informaticiens, chercheurs spécialistes des rouleaux de la mer Morte, experts de l’IAA, de l’Université de Haïfa, de l’Université de Tel Aviv, et de la Göttingen Academy seront de la partie. Le partenariat a reçu 1,6 million d’euros de subventions du Projet de coopération germano-israélien, et est régi par la Fondation allemande pour la recherche.

Les rouleaux de la mer Morte sont une collection de centaines de textes bibliques en hébreu, araméen, et grec, découverts entre 1946 et 1956 dans les grottes de Qumran, en face de la mer Morte. Ils ont été découverts par hasard par un berger et, contenant également des fragments des Évangiles, ils en prouvent l’authenticité ainsi que l’antiquité de leur rédaction.
Rédigés aux IIIe siècle av J.C, ils sont également la preuve que les prophéties annoncées par Jésus ont été écrites plusieurs siècles avant son Incarnation. Les manuscrits de Qumran sont considérés comme la version la plus ancienne connue de la Bible, et leur étude témoigne de la grande qualité et fidélité de la traduction latine de l’Ancien Testament, la Vulgate.

Source : Aleteia

En savoir plus sur les rouleaux de la mer Morte


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail