Une campagne d’affichage catholique interdite

L’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) a interdit l’affichage public d’une campagne du Denier de l’Église catholique dans les Hautes-Alpes, la jugeant de nature à « tourner en dérision les politiques ».

Mis en ligne le 13 mars 2017 Imprimer Imprimer

« Votez Jésus-Christ, le seul qui n’a jamais changé de programme ». Ce sarcastique slogan s’étale sur un fond tricolore destiné à évoquer une candidature politique, d’actualité en cette année d’élections. Le dessin de Don Camillo qui agrémente le tout ne permet toutefois pas la confusion : « Seigneur, combien de voix allez-vous obtenir cette année pour le Denier ? » interroge le fictif curé italien.

Telle est – ou plutôt était – l’affiche de la campagne du Denier de l’Église lancée vendredi 10 mars à Gap (Hautes-Alpes).
Le même jour, l’évêque de Gap Mgr Jean-Michel di Falco a annoncé d’abord sur Twitter, puis par communiqué de presse, que l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) en a interdit l’affichage public, estimant qu’un tel tract « serait de nature à tourner en dérision les politiques ».

Jésus, seul à avoir « tenu ses promesses »

Avant que soit prononcée cette interdiction, Mgr di Falco avait envoyé un message accompagnant l’affiche, et qui en expliquait les intentions. « Jésus est le seul qui n’a jamais changé de programme, le seul qui a tenu ses promesses. Son programme et ses promesses ? Ce sont les Béatitudes dont notre monde a tant besoin pour vivre et espérer. » (…)

Cette campagne intervient en pleine année électorale et dans un contexte tendu pour la classe politique.

Mélinée Le Priol

Source : La Croix.com

Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail