Un terroriste percuté par Jésus-Christ devient évangéliste

Pendant 32 ans, Daniel Shayesteh a pratiqué l’islamisme et le terrorisme. Il est le co-fondateur du Hezbollah en Iran et a consacré sa vie depuis sa plus tendre enfance à servir les thèses djihadistes, jusqu’à ce que l’inimaginable se produise, et que Daniel rencontre Jésus d’une manière surnaturelle, au travers d’un rêve.

Mis en ligne le 31 mars 2017 Imprimer Imprimer

Depuis l’enfance, Daniel Shayesteh est reconnu pour sa bonne pratique de l’Islam. Dès l’âge de neuf ans, il connaît les rituels et récite le Coran. Il est choisi parmi ses onze frères, soeurs et demi-frères pour être enseigné dans une école coranique. Plus tard, il accèdera rapidement aux postes les plus élevés du groupe islamiste actif en Iran. Il collaborera avec 2 autres militants pour fonder la branche iranienne du Hezbollah, qui se constitue en armée révolutionnaire et chassera le Shah Mohammad Reza du pays lors de la révolution islamique. Il est devenu un chef politique iranien qui a fait appliquer la charia avec force dans son pays.

Renversement de situation

Daniel, lors d’une conférence. La photo projetée derrière lui est celle de son épouse et ses filles avant, sa conversion à Jésus.

Daniel, lors d’une conférence. La photo projetée derrière lui est celle de son épouse et ses filles avant, sa conversion à Jésus.

Mais d’autres révolutionnaires insatisfaits de l’ayatollah Khomeiny décidèrent ensuite d’éliminer ses partisans. Shayesteh est alors mis dans une prison extrêmement violente. Il subit tortures et sévices.

« Je me suis échappé par la grâce de Jésus. Je ne le connaissais pas encore, mais il avait un plan pour moi. »

Après son évasion, il fuit avec d’autres iraniens vers la Turquie. Ils cherchent par tous les moyens à propager les thèses islamistes. Daniel décide de s’inscrire à l’Université pour valider un doctorat en gestion internationale. Sa thèse porte sur la façon dont les religions, les cultures et les philosophies influencent l’attitude des gens. Les résultats de ses recherches le confondent.

« J’ai été surpris et choqué en comparant les religions et les philosophies… Depuis 32 ans, on avait martelé dans mon esprit que le christianisme était la pire religion du monde et que l’Islam était la meilleure. L’Islam devait dominer le monde, quitte à utiliser le terrorisme. »

Une déception salutaire

Quelques temps après Daniel est floué par un ami, avec qui il a investi dans une société. Dans ces circonstances, il trouve le courage d’aller dans une église pour parler de ses difficultés, même si il est alors convaincu de se rendre dans un lieu impur, animé d’un mauvais esprit. Mais il se rend à l’église semaine après semaine, impressionné par la chaleur, l’hospitalité, le service, et l’esprit de sacrifice. Il ne pouvait pas croire que ces gens étaient immondes et enfant du diable.

« J’étais étonné de ce que j’apprenais des chrétiens. Leur définition de Dieu était si différente. On ne peut avoir de relation avec le Dieu de l’Islam, alors que pour les chrétiens, leur relation avec Dieu est centrale. »

Daniel est impressionné par la nature même de Dieu pour les chrétiens.

« Il est la source de toute chose bonne. Il n’y a pas le moindre mal en lui, alors que dans toutes les autres religions, les dieux ne sont pas bons. »

Et ce qu’il apprécie le plus, c’est de pouvoir confronter des idées avec les chrétiens, ce qui n’est même pas envisageable avec l’Islam.

Et puis un rêve…

Une nuit, Daniel fait un rêve : Il y avait un séisme, du feu, des vents violents. Les maisons étaient détruites. Il était dans la maison de son père et se sentant perdu, il cria à l’Eternel. Une lumière apparut alors.

« Je suis Jésus, je vais t’aider. Sors de la maison de ton père. »

Le dimanche suivant, la prédication du pasteur fut l’exacte transcription de son rêve, encourageant les croyants à sortir de la maison du péché et de la souffrance, et les pressant à entrer dans la maison de Jésus, emplie de joie, de liberté et de paix.

Il trouve la paix en Jésus

C’est ainsi que Daniel choisit de placer sa confiance en Jésus-Christ. Goûtant au repos divin et la paix de la grâce en Jésus, Daniel est désormais plein de zèle pour l’annonce de l’évangile. Mais il commence également à sensibiliser, les étudiants, les chrétiens, les politiques aux dangers de la montée de l’islam radical, dans le cadre de conférences.

« Les extrémistes musulmans veulent changer la culture des sociétés occidentales. La liberté et la démocratie ont émergé des valeurs chrétiennes et l’Islam veut les détruire. »

Malgré les menaces et le risque permanent pour sa vie, Daniel ne s’est pas arrêté là. Il a ensuite impulsé « Exodus from Darkness », organisation destinée à atteindre et à faire connaître l’Evangile aux populations musulmanes du Moyen-Orient, dans leur propre langue.

« Beaucoup de gens dans les pays islamiques, en particulier les jeunes musulmans, sont épuisés et dépassés. Ils cherchent refuge dans une foi paisible. Si vous ne possédez pas la paix avec Dieu, il est impossible d’être en paix avec les autres. Par le christianisme, il y a une porte ouverte pour toucher les cœurs de millions de musulmans à travers le monde… »

Sources : Livenet et Info Chrétienne


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail