Turquie : le pasteur Andrew Brunson reste en prison

Accusé d’association terroriste, d’espionnage, de collusion avec les séparatistes kurdes du PKK et le prédicateur musulman Fetullah Gulen exilé aux Etats-Unis, tenu responsable du coup d’État avorté de juillet 2016. il risque une peine de 35 ans de prison.

Mis en ligne le 9 mai 2018 Imprimer Imprimer

Lors de la seconde audience de son procès tenue le 7 mai, le juge a décidé que le pasteur américain Andrew Brunson resterait en prison au moins jusqu’au 18 juillet prochain.

Ce citoyen américain vivant en Turquie depuis plus de deux décennies et pasteur d’une Eglise à Izmir est détenu depuis octobre 2016. Accusé d’association terroriste, d’espionnage, de collusion avec les séparatistes kurdes du PKK et le prédicateur musulman Fetullah Gulen exilé aux Etats-Unis, tenu responsable du coup d’État avorté de juillet 2016. il risque une peine de 35 ans de prison.

Un témoin « anonyme » a accusé devant les juges le pasteur d’avoir l’intention de créer un Etat kurde chrétien. La justice n’a en revanche pas autorisé trois témoins cités par la défense de prendre la parole au tribunal.

Le pasteur Andrew Brunson n’a jamais cessé de clamer son innocence. « Je n’accepte pas ces accusations. Je n’ai jamais rien fait d’illégal. Je n’ai jamais rien fait contre la Turquie. J’aime la Turquie, cela fait 25 ans que je prie pour elle. Je veux que la vérité sorte ! » s’est-il défendu devant le tribunal d’Aliaga, une ville au nord d’Izmir, à l’ouverture de son procès.

____________________________________________________
.
Sur le même thème :

 

 

 

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail