Réfugiés : pour l’Alliance évangélique européenne, il est du devoir moral des chrétiens de soutenir le travail des ONG humanitaires

Pour l’alliance évangélique européenne, « nous n’avons pas d’autres choix que d’aider là où nous le pouvons. La justice et la compassion doivent être à la source et façonner notre réponse »

Mis en ligne le 29 septembre 2015 Imprimer Imprimer

Dans un communiqué du 23 septembre, l’Alliance évangélique européenne (AEE) enjoint les chrétiens à ne pas rester les bras croisés face à crise des réfugiés. L’AEE estime que cette crise humanitaire a des proportions bibliques et que c’est le manque d’alternatives viables qui pousse des femmes, enfants et hommes à prendre le risque de traverser les déserts et les mers pour se réfugier dans l’Union européenne.

« Nous n’avons pas d’autres choix que d’aider là où nous le pouvons. La justice et la compassion doivent être à la source et façonner notre réponse ».

Réfugiés5L’AEE souligne par ailleurs que la crise actuelle ne doit pas cacher le défi plus large de la migration et les politiques qui s’y rapporte: « Nos convictions protestantes évangéliques affirment que l’approche de l’asile et de la migration ne peut d’abord être une question de sécurité et de défense. Les migrants ne peuvent pas être considérés comme ennemis ou des envahisseurs, mais des êtes humains avant tout ».

Selon une base de donnée établie par l’AEE, au moins trente ONG et organismes nationaux/internationaux évangéliques sont mobilisés pour répondre à la crise, ainsi que des alliances locales, des associations et des Eglises. Au total, probablement plusieurs milliers de collaborateurs et bénévoles évangéliques sont impliqués.

L’Alliance évangélique européenne termine son communiqué en demandant que les Eglises évangéliques de toutes les contrées européennes soient exemplaires, unies et prophétiques dans leurs actions et leur plaidoyer au nom du bien commun.

Source : Evangeliques.Info

Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail