Publicité : pour le meilleur et pour le pire

La publicité est omniprésente. Elle ambitionne de façonner les comportements des clients potentiels que nous sommes. Elle peut le faire de manière bien différente. En voici quelques exemples qui induiront des comportements eux aussi bien différents.

Mis en ligne le 28 décembre 2015 Imprimer Imprimer

La publicité est omniprésente dans notre société moderne et sous toutes ses formes. Toute entreprise se doit d’avoir un budget de communication pour se faire connaître et marquer les esprits du public. La publicité est une arme de vente indispensable pour le développement d’une entreprise.

À l’occasion des fêtes, trois exemples nous rappellent que la publicité n’est pas neutre et qu’elle peut être utilisée avec des objectifs très différents. La publicité pour Noël de EDEKA a fait le buzz et a déjà été vue par plus de 45 millions d’internautes. Si vous ne l’avez pas encore vu, vous allez comprendre pourquoi. L’autre clip qui a été produit par IKEA demande aux enfants ce qu’ils veulent pour Noël. Le résultat est surprenant. Dans les 2 cas, et n’hésitant pas à aller à contre-courant, ce sont les valeurs de la famille qui sont mises en avant, rencontrant le succès qu’elles méritent.
À l’inverse, la publicité du « Catalogue de Noël 2015″ des Magasins U, complètement dans l’air du temps, fait la promotion de la confusion des genres.

Ces 3 publicités nous rappellent qu’en tant que clients, nous sommes les décideurs ultimes des achats que nous allons faire et nous allons les faire. Avec certainement des choix à faire. Cela peut aussi s’appeler de l’objection de conscience.

Source : Evangéliques du Bas-Rhin

Ndlr. Il est possible également d’exprimer un désaveu. Les exemples ne manquent pas de sociétés qui font machine arrière lorsqu’elles se rendent compte qu’elles ont plus a perdre qu’à y gagner.

« À force de tout voir, on finit par tout supporter. À force de tout supporter, on finit par tout tolérer.
À force de tout tolérer, on finit par tout accepter. À force de tout accepter, on finit par tout approuver.»  
Saint Augustin


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail