- Evangéliques du Bas-Rhin - http://evangeliquesdubas-rhin.fr -

Pour Pâques, une église a payé 2,2 millions de dollars de dettes médicales

Le pasteur de l’Eglise Pathway avait décidé que sa communauté ferait « quelque chose de différent cette année » pour célébrer Pâques. Il voulait que l’argent habituellement utilisée en publicité pour le service de Pâques serve à autre chose. L’Eglise Pathway de Wichita vient d’annoncer ce qui a été fait.

Ils ont choisi de régler les dettes médicales de 1 600 familles du Kansas. À l’occasion des fêtes de Pâques et pour rappeler que Jésus a payé notre dette à la croix, toute la communauté s’est mobilisée. L’église a pu payer 2,2 millions de dollars de dettes médicales.

Le pasteur, Todd Carter, explique qu’un courrier a été envoyé à toutes les personnes du Kansas concernées par de telles dettes :

« Nous sommes l’église Pathway. Nous ne nous sommes peut-être jamais rencontrés. mais comme un acte d’amour dans le nom de Jésus-Christ, votre dette a été effacée. »

Dans une vidéo publiée sur Facebook, il évoque la joie de ceux qui ont reçu cette nouvelle par mail :

« Je veux que vous imaginiez un instant ce que ces 1 600 personnes ont ressenti la semaine dernière lorsqu’elles ont reçu cette lettre par la poste. Qu’est-ce qui s’est passé dans ces maisons quand ils ont reçu cette lettre par la poste et quand ils se sont rendus compte que leur dette, cette dette qui était au-dessus de leur tête… C’est exactement ce que Dieu, en la personne de Jésus-Christ, veut que chaque jour vous sachiez que votre dette a été effacée. »

C’est grâce au RIP Medical, un organisme à but non lucratif qui a pour mission de permettre aux donateurs d’annuler les milliards de dollars de dettes médicales, grâce au principe de « 1 penny pour 1 dollar », qu’un tel montant a été atteint. L’église a pu récolter 22 000 $, qui sont devenus 2,2 millions de dollars grâce à l’ONG.

Source : Info chrétienne

________________________________________

Pour aller plus loin :

Comprendre le fonctionnement du système de santé aux États-Unis


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail