Pour Angela Merkel, de beaux chants sont très importants pour exprimer la foi »

Lors d’un déplacement à Potsdam auprès des communautés chrétiennes, la chancelière allemande a été interrogée sur la manière d’exprimer et de vivre sa foi. Elle a insisté sur l’importance des chants et de la prédication.

Mis en ligne le 24 novembre 2017 Imprimer Imprimer

C’est l’hebdomadaire chrétien Sonntag Sachsen qui a rapporté les propos d’Angela Merkel sur sa manière de vivre et d’exprimer sa foi en Jésus Christ. Elle s’est exprimée dans le cadre de sa visite d’un centre d’aide aux handicapés dans la ville de Potsdam. La chancelière allemande a expliqué le rôle fondamental que jouent ces chrétiens au sein de ce qu’on appelle en Allemagne des « établissements inclusifs ». Y sont soignées à la fois des personnes handicapées et non handicapées, avec des installations de soin dédiées.

Angela Merkel a rendu hommage à ces structures qui permettent aux personnes vulnérables de s’insérer sur le marché du travail et de trouver toute leur place au sein de la société. Elle raconte que, dans son enfance en RDA, les seuls à s’efforcer d’intégrer les handicapés mentaux étaient les chrétiens, au moyen d’institutions religieuses.

« De beaux chants, c’est pour moi très, très important »

À l’occasion de cette visite, les journalistes ont questionné Angela Merkel sur la façon dont elle aimait vivre sa foi. En réponse, elle a insisté sur l’importance du chant et de la prédication : « Pour [elle] de beaux chants, c’est très, très important, ainsi qu’un beau sermon ». C’est peut-être la marque d’une sensibilité spécifiquement allemande pour la beauté de la liturgie, que l’on retrouve chez Benoît XVI et avec tout le mouvement liturgique né en Allemagne autour de Romano Guardini.

Ces échangent témoignent du rapport très apaisé des Allemands en ce qui concerne les relations entre la religion chrétienne et les représentants de l’État allemand. Angela Merkel avait déjà exhorté ses concitoyens à ne pas avoir peur d’entonner des chants chrétiens et les Européens à avoir le courage de retourner à l’église et de se replonger dans la Bible. Peut-être est-ce une attitude de laquelle Emmanuel Macron devrait s’inspirer, lui qui sera bientôt chanoine de Latran.

Source : Aleteia

____________________________________________________

Sur le même thème :


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail