Partager :

">

Partager :

" />

Parmi les migrants, de plus en plus de chrétiens persécutés

Quelque 224 000 migrants sont arrivés en Europe par la Méditerranée depuis le début de l’année et plus de 2000 autres ont trouvé la mort en tentant la traversée. Les Syriens, notamment, sont de plus en plus nombreux, mais aussi les Irakiens et les Érythréens ou encore les Nigérians, terrorisés par Boko Haram.

Mis en ligne le 14 août 2015 Imprimer Imprimer

Selon la Fondation Aide à l’Église en détresse, leur pourcentage a augmenté de près de 30% au cours des cinq dernières années. La plupart fuient les persécutions. Les Syriens, notamment, sont de plus en plus nombreux, mais aussi les Irakiens et les Érythréens ou encore les Nigérians, terrorisés par Boko Haram. Ces estimations ont été fournies par un prêtre érythréen, le père Mussie Zerai, candidat au prix Nobel de la paix, qui a fondé en 2006 en Italie un réseau de volontaires pour soutenir les migrants et les demandeurs d’asile. Selon lui, ce phénomène est destiné à s’intensifier à mesure que le fondamentalisme se répand en Afrique.

Egoïsme occidental et populisme

Plusieurs dirigeants de l’Église italienne ont fustigé l’égoïsme occidental et le populisme de certains racoleurs de quatre sous face au défi de l’accueil de dizaines de milliers de réfugiés. Contrairement à ce qu’affirment les politiciens en quête de suffrages, a souligné le secrétaire de la Conférence des évêques, le nombre des demandeurs d’asile n’est pas insupportable. Le président de la Conférence, le cardinal Angelo Bagnasco, a lui aussi dénoncé dans une homélie l’indifférence face à l’exode des personnes forcées par la misère, la guerre et les persécutions, à tenter leur chance ailleurs. Le week-end dernier, le mouvement contestataire « Cinq étoiles » a demandé un tour de vis sur les visas humanitaires et sur les expulsions des sans-papiers, ainsi qu’un meilleur contrôle des demandeurs d’asile dans les centres d’accueil payés par le contribuable. De son côté, la Ligue du Nord réclame régulièrement que tous les migrants soient rejetés à la mer.

Plus de 2000 morts

Migrations carteQuelque 224 000 migrants sont arrivés en Europe par la Méditerranée depuis le début de l’année et plus de 2000 autres ont trouvé la mort en tentant la traversée. Dernièrement, 550 migrants en détresse à bord de sept embarcations ont été secourus au large de la Libye. Selon le quotidien des évêques italiens L’Avvenire, les autorités italiennes ont arrêté depuis janvier 2014 près de 900 passeurs présumés. Les plus nombreux sont les Égyptiens, suivis des Tunisiens et des Sénégalais. Et la situation risque de dégénérer sur l’île grecque de Kos, débordée par l’afflux de réfugiés, majoritairement des Afghans et des Syriens venus par la Turquie toute proche. Ce mardi des policiers ont frappé à coups de matraques des migrants pour contenir une bousculade.

Dimanche soir en France, une centaine de clandestins ont été interpellés à bord d’un train en provenance de l’Italie. Sur France Info, le maire de Nice a estimé que l’aide financière de deux milliards d’euros débloquée par l’Union européenne n’était pas une bonne solution.  Et il a assuré, citant les services de renseignement, que des terroristes s’infiltraient parmi les migrants. Un spectre sans cesse brandi, notamment par les droites européennes, mais qui n’a jamais été prouvé.

Lire la suite sur le site d’Aletia

Sur le même thème : Commission européenne : 2,4 milliards d’euros pour l’accueil des migrants

Appel de Portes Ouvertes

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail