« N’oublions pas les plus pauvres » : le message de Michée France aux candidats à l’élection présidentielle

Au sein des débats, de nombreuses voix s’élèvent mais qui entendra les plus vulnérables ? Près de deux milliards de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable et près de 800 millions souffrent de malnutrition. Michée France a fait parvenir aux 11 candidats retenus un courrier comprenant 5 propositions pour ne pas oublier les plus pauvres.

Mis en ligne le 4 avril 2017 Imprimer Imprimer

La pauvreté est peu évoquée par les candidats à l’élection présidentielle. Pour les rendre attentifs à cette problématique, Michée France a fait parvenir un courrier aux onze candidats avec 5 propositions afin qu’ils se souviennent des plus pauvres en France et à l’international.

Le mouvement chrétien les enjoint à honorer les engagements de la France envers les pays du sud, à encourager l’intégrité des acteurs politiques, économiques et financiers, à développer des comportements économiques plus justes, à promouvoir une écologie responsable et à garantir l’accueil des plus vulnérables.

Toutefois, Michée France est conscient que ces choix politiques doivent également être soutenus par la société civile : « Comment oserions-nous interpeller nos élus si nous-mêmes n’agissons pas de manière cohérente avec ce que nous leur demandons ? » interroge son communiqué du 1 avril.

Et d’inciter chaque personne à adopter un style de vie cohérent avec les cinq valeurs de sa campagne : la générosité, l’intégrité, le sens des responsabilités, le respect-notamment de l’environnement-et l’accueil.

Cette action « N’oublions pas les plus pauvres » est soutenue par la Fédération Protestante de France et le Conseil National des Evangéliques de France.

Michée France veut mobiliser le monde protestant, particulièrement évangélique, contre l’extrême pauvreté. Il demande aux gouvernants de tenir l’engagement pris à plusieurs reprises de réduire la pauvreté dans le monde, notamment en 2000 grâce aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) puis en 2015 grâce aux Objectifs du Développement Durable (ODD).

 .

Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail