Partager :

">

Partager :

" />

Notre société produit de plus en plus de solitudes et pousse aux demandes d’euthanasie

Les raisons que l’on invoque pour cesser de vivre seraient après tout une affaire privée. Mais ces raisons ne sont-elles pas les « symptômes des tortures infligées aux individus par notre organisation sociale » ? Une société comme la nôtre dans laquelle les individus malheureux sont livrés à eux-mêmes…

Mis en ligne le 17 juin 2016 Imprimer Imprimer

Les raisons invoquées pour demander l’euthanasie en Belgique et au Pays Bas « nous choquent » : « peur de la solitude », refus d’entrer dans une maison de retraite, anorexie… Le recours de plus en plus fréquent à l’euthanasie « pour des personnes atteintes non seulement de maladies psychiques mais aussi de souffrances d’ordre psychiatrique » ne laisse pas indifférent.

Nous sommes « horrifiés mais pourtant c’est ce qui finira par arriver si on légalise l’euthanasie en France ».  Car « ce qui nous révulse dans ce droit à l’euthanasie élargie aux souffrances psychiques, c’est le droit à l’euthanasie lui-même ».

Certains prétendent que « les raisons que l’on invoque pour cesser de vivre sont après tout une affaire privée ».  Mais ces raisons ne sont-elles pas les « symptômes des tortures infligées aux individus par notre organisation sociale » ? Une société comme la nôtre « dans laquelle les individus malheureux sont livrés à eux-mêmesune société qui produit de plus en plus de solitudes, une société qui se désintéresse des liens au profit du faire et de l’avoir » peut-elle se permettre d’ « instaurer un droit à mourir » ? Celui-ci « ne dissimulerait-il pas alors des assassinats d’Etat » ?

Source : Généthique
_____________________________________________
.

Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail