Les palestiniens victimes de l’apartheid arabe

Les Palestiniens subissent depuis 1948 un vrai apartheid dans les pays arabes. L’indifférence et le silence des ONG, des médias et de l’Autorité palestinienne, envers le mauvais traitement des Palestiniens, voire l’épuration ethnique, dans les pays arabes est totale.

Mis en ligne le 2 octobre 2016 Imprimer Imprimer

Les journalistes internationaux ne s’intéressent pas au sort des Palestiniens dans le monde arabe parce que cela n’est pas imputable à Israël.

De nombreux Palestiniens capturés par les milices chiites en Irak ont été brutalement torturés et forcés à « avouer » leur implication présumée dans le terrorisme. Depuis 2003, le nombre de Palestiniens y est passé de 25.000 à 6.000.

Le plus intéressant est l’indifférence affichée par les ONG des droits de l’homme, les médias et l’Autorité palestinienne (AP), envers le mauvais traitement des Palestiniens dans les pays arabes. Les journalistes internationaux ne se soucient pas des Palestiniens dans le monde arabe parce que cela n’est pas imputé à Israël.

L’ONU et d’autres organismes internationaux n’ont évidemment pas entendu parler du nettoyage ethnique des Palestiniens dans le monde arabe. Eux aussi sont tellement obsédés par Israël qu’ils préfèrent ne pas entendre parler de la souffrance des Palestiniens sous les régimes arabes.

Les dirigeants de l’AP disent vouloir poursuivre pour « crimes de guerre » Israël à la Cour pénale internationale. Cependant, quand il s’agit de la purification ethnique et la torture des Palestiniens dans les pays arabes comme l’Irak, la Syrie et le Liban, ils choisissent de regarder ailleurs.

Le meurtre d’un Arabe ou torturer un Arabe par un autre Arabe n’intéresse pas les journalistes européens et cela n’a guère d’intérêt à être publié dans un grand journal en Occident. Mais quand un Palestinien se plaint contre les autorités israéliennes ou les « colons » juifs, de nombreux journalistes occidentaux se précipitent pour couvrir cet incident « majeur ».

Non seulement les pays arabes méprisent les Palestiniens, ils veulent aussi qu’ils soient le problème d’Israël seul. Depuis 1948, les gouvernements arabes ont refusé de permettre aux Palestiniens de régler de façon permanente leur intégration dans leur pays et de devenir des citoyens égaux. Or, ces pays arabes sont également en train de les tuer et de les torturer et de les soumettre à un nettoyage ethnique, le tout alors que les dirigeants mondiaux continuent d’enterrer leur tête dans le sable et de pointer un doigt accusateur sur Israël et veulent appuyer sur « crimes de guerre » des charges contre Israël avec la Cour pénale internationale, (Khaled Abu Toameh source janvier 2014 )

La discrimination arabe et les abus contre les palestiniens depuis 1948 

Voici une liste d’exemples qui montrent comment les arabes ont abusé, maltraité et discriminé leurs frères palestiniens.

  • Les palestiniens n’ont pas le droit de devenir citoyens des pays arabes, conformément au décret numéro 1547 de la ligue arabe datant de 1959, « pour préserver l’entité et l’identité palestinienne ». Même en Jordanie, ils ne peuvent pas devenir citoyens.
  • Les palestiniens sont confrontés à de dures conditions de voyage dans le monde arabe, ils n’obtiennent pas de passeport et leurs documents de voyage ne sont valables que dans quelques pays seulement.
  • Les palestiniens ne peuvent ni voter ni se présenter aux élections nationales.
  • Les enfants des palestiniens ne reçoivent pas la nationalité de leur pays hôte, violant ainsi l’article 7 de la convention des droits de l’enfant.

Lire la suite et source : Europe Israel

___________________________________________

Ndlr. Il est intéressant de comparer les informations ci-dessus avec le statut des arabes palestiniens en Israël.


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail