Les héritiers légitimes de la Réforme

En quoi luthéros-réformés, évangéliques, anabaptistes, adventistes, etc. sont-ils donc tous protestants ?
Plusieurs éléments de convergence rassemblent les luthéro-réformés et les évangéliques : « La primauté de la grâce et de l’amour de Dieu, l’importance de l’accès individuel à la Parole de Dieu, l’éthique de la responsabilité, la centralité de la personne du Christ.»

Mis en ligne le 16 janvier 2017 Imprimer Imprimer

Une des particularités du protestantisme… c’est sa diversité. Comment une mère pourrait y retrouver ses petits, quand vous avez d’un côté une Église Évangélique Réformée (l’EERV dans le canton de Vaud en Suisse), et de l’autre une Église protestante évangélique (une appellation toujours plus courante en France), sans oublier toute la gamme intermédiaire d’appellations « non contrôlées ». Les protestants auraient-ils un problème d’identité ?

Peut-être bien. Car historiquement, ce sont d’abord les adversaires de la Réforme qui ont recouru au quolibet «protestant», dès 1529, pour désigner tous ceux qui avaient rejeté l’autorité du pape. Aujourd’hui encore, le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France (FPF), affirme « qu’être protestant, c’est justement ne pas être catholique ». D’ailleurs, des chrétiens dissidents du 16e siècle avaient rapidement revendiqué une compréhension positive du mot « protestant ».

En quoi luthéros-réformés, évangéliques, anabaptistes, adventistes, etc. sont-ils donc tous protestants ? Pour le pasteur Martin Hoegger, longtemps responsable des relations œcuméniques de l’EERV, plusieurs éléments de convergence rassemblent les luthéro-réformés et les évangéliques : « La primauté de la grâce et de l’amour de Dieu, l’importance de l’accès individuel à la Parole de Dieu, l’éthique de la responsabilité, la centralité de la personne du Christ.»
François Clavairoly confirme, en insistant sur le fait que « nous sommes tous d’accord sur la révélation de Jean 3,16. Dieu a tellement aimé le monde, que par amour, il a donné son fils. Cette certitude, tous les protestants la partagent. (…)
Lire la suite

Source : Le Christianisme aujourd’hui

_________________________________________

Sur le même thème :

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail