Les États-Unis ne financeront plus l’avortement

Cette décision s’inscrit dans la politique mise en place en 2017 par le gouvernement de Donald Trump, qui rétablit l’interdiction d’allouer des fonds fédéraux d’aide internationale à des ONG étrangères qui pratiquent l’avortement ou militent activement en sa faveur.

Mis en ligne le 28 mars 2019 Imprimer Imprimer

« L’argent des contribuables américains ne sera pas utilisé pour financer l’avortement », a déclaré le 26 mars le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, lors d’une conférence de presse à Washington. « Nous allons aussi clairement refuser de soutenir des ONG étrangères qui elles-mêmes donnent de l’aide financière à d’autres groupes étrangers dans l’industrie globale de l’avortement », a-t-il précisé, promettant une « application stricte » contre tout « financement détourné ».

Cette décision s’inscrit dans la politique mise en place en 2017 par le gouvernement de Donald Trump, qui rétablit l’interdiction d’allouer des fonds fédéraux d’aide internationale à des Organisations Non Gouvernementales (ONG) étrangères qui pratiquent l’avortement ou militent activement en sa faveur (Cf. Donald Trump supprime le financement des ONG soutenant l’avortement). Cette restriction, la « politique de Mexico », a été successivement mise en place sous la présidence du républicain Ronald Reagan, puis annulée par le démocrate Bill Clinton, puis remise en place par le républicain George W. Bush avant d’être de nouveau annulée par le démocrate Barack Obama.

Répondant aux critiques d’associations féministes dénonçant une restriction du droit à l’avortement, le secrétaire d’Etat américain a assuré que les Etats-Unis « pouvaient continuer à remplir leurs objectifs de santé publique mondiale tout en mettant en œuvre ces restrictions ».

Source : Généthique

________________________________________

Sur le même thème :

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail