Partager :

">

Partager :

" />

Les deux chrétiens accusés pour avoir partagé le témoignage d’un ex homosexuel condamnés

Jugés pour avoir distribué un prospectus d’évangélisation jugé homophobe, deux chrétiens évangéliques ont été condamnés le 2 novembre. Ils font appel.

Mis en ligne le 3 novembre 2015 Imprimer Imprimer

Suite au jugement de 2 chrétiens évangéliques accusés d’homophobie pour avoir distribué le témoignage d’une personne qui s’était convertie et qui expliquait notamment comment elle avait été délivrée de l’homosexualité, le Tribunal de Grande Instance d’Angoulême a rendu son verdict le 2 novembre dont voici le délibéré :

  • Rejet de la nullité du procès
  • Relaxe de l’accusation d’incitation à la haine et à la violence en raison de l’orientation ou identité sexuelle
  • Ils demeurent condamnés pour « provocation à la discrimination à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur orientation ou identité sexuelle »

Les deux chrétiens sont condamnés à payer ensemble :

  • 1 500 € à l’Association ADHEOS, qui s’était constituée partie civile, et qui lutte contre l’homophobie
  • 1 000 € pour frais de justice
  • Les frais de parution du délibéré dans la presse

Cela assorti d’une amende de 2 000 € pour l’un et de 1 000 € pour le deuxième.

Les deux chrétiens font appel de ce jugement.
L’affaire ira donc en Cour d’Appel à Bordeaux, où le procès pourrait soit être annulé, ou le jugement confirmé et même renforcé. L’étape suivante serait alors le pourvoi en Cour de cassation.

Le CNEF, représenté à Angoulême par son Directeur général Clément Diedrichs, estime que ce jugement est injuste et contraire à l’article 10 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, article qui protège la liberté d’expression et la liberté de la Presse. Il considère que ce tract ne contenait ni discrimination ni homophobie, et était juste une expression de la foi.

Le CNEF s’apprête à faire un communiqué pour exprimer l’indignation des évangéliques de France, et émettre le souhait que ce premier jugement ne fasse pas jurisprudence.

Source : InfoChretienne.com

Sur l’origine de l’affaire :


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail