Partager :

">

Partager :

" />

Les « bébés à 3 parents » : vers une légalisation de la technique à Singapour ?

Mis en ligne le 26 juin 2018 Imprimer Imprimer

Singapour est en passe de devenir le deuxième pays au monde ayant légalisé les « bébés à trois parents »[1], c’est-à-dire les fécondations in vitro avec don de mitochondries [2]. Le nom technique est « thérapie de substitution mitochondriale » ou MRT. La technique a déjà été légalisée au Royaume-Uni en 2016[3]. « Aucun autre pays n’a adopté de lois spécifiques sur les TRM », détaille la revue Sciences. « De nombreux pays interdisent généralement de changer la lignée germinale humaine, ce qui inclut cette technique. La Thaïlande est le seul pays qui n’interdit pas explicitement la modification du génome humain, alors que l’Italie et Israël l’autorisent sous certaines conditions ». Oi Lian Kon, qui fait partie du Comité Consultatif du Gouvernement sur la Bioéthique, a déclaré : « Nous souhaitons suivre de près ce qui se passe au Royaume-Uni, leur expérience et d’apprendre de ce qu’ils ont fait ».

Une clinique ukrainienne pratique déjà la technique, « et la commercialise au niveau international ».Un bébé est déjà né à Kiev, trois femmes sont actuellement enceintes et plusieurs sont en cours de traitement.

Aux Etats-Unis, la technique est illégale, une « sage décision » selon Marcy Darnovsky, du Centre for Genetics and Society, en Californie. « Ce que nous voyons, c’est un dérapage très rapide sur une pente très glissante vers des bébés sur mesure. Nous pourrions voir des parents souhaitant offrir à leurs enfants des caractéristiques telles qu’une grande force ou un faible besoin de sommeil. Certains disent ‘Oui, il y a des gènes pour le QI et nous pourrions avoir des bébés plus intelligents’ ».

[1] La « FIV à trois parents » : Un bébé, 3 ADN, 3 transgressions.
[2] Le don de mitochondries, entre risques et coûts
[3] Royaume-Uni : Premières FIV à trois parents

Source : Généthique

____________________________________________________________

Sur le même thème :

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail