Partager :

">

Partager :

" />

Les « Attestants » se retrouvent bientôt pour leur Congrès fondateur

Au lendemain de la décision de l’Eglise protestante unie de France (EPUdF) d’autoriser la bénédiction des couples homosexuels en juin 2015, une quarantaine de pasteurs membres de cette Eglise avaient ainsi voulu montrer leur désaccord avec cette décision et réaffirmer leur attachement à l’autorité des Ecritures.

Mis en ligne le 13 janvier 2016 Imprimer Imprimer

 

Les Attestants, un courant de pasteurs et de laïcs au sein de l’Église Protestante Unie de France (EPUdF), qui attestent « leur foi en Jésus-Christ, Seigneur et Sauveur, soucieux de l’autorité singulière de la Parole biblique pour la vie des croyants, priant pour le renouveau de cette foi dans l’Eglise protestante unie de France », organisent leur Congrès fondateur à Paris, le 16 janvier.

La décision, prise en mai 2015 par 94 voix « pour » et 3 « contre » par l’EPUdF, de donner à ses pasteurs la possibilité de pratiquer une bénédiction liturgique des couples mariés de même sexe, a suscité, on s’en souvient, bien des réactions non seulement dans cette Église mais aussi, en dehors d’elle, dans plusieurs autres sensibilités de la grande famille chrétienne.

Une cinquantaine des pasteurs de l’EPUdF, profondément choqués par « une décision peu étayée bibliquement », a décidé, le 15 juin 2015, de fonder le mouvement des Attestants. « On peut voir dans ce mouvement un mouvement de contestation mais, en réalité, la dynamique des Attestants, c’est plutôt d’attester que de protester, de proposer plutôt que de critiquer et de donner et d’offrir plutôt que de revendiquer et saisir » explique Caroline Bretones, un des pasteurs de la paroisse du Marais.

L’Église Protestante Unie, très attachée à sa tradition d’accueil de la diversité, dit accepter ce courant des Attestants et conçoit que des paroisses décident de ne pas appliquer la décision synodale. Les Attestants ne souhaitent pas « quitter le navire » et désirent fortement y amorcer un retour « vers les fondamentaux que sont la prière et l’autorité des Écritures », a précisé au journal La Croix, le pasteur attestant Gilles Boucomont, membre actif des Attestants.

Rendre témoignage à l’Evangile : vaste et ambitieux programme au sein de l’ancienne Église Réformée de France (ERF) qui a veillé, depuis 1938, avec toujours plus de soin, à affirmer son pluralisme théologique.Lors de la création de l’ERF en 1938, un préambule à la Déclaration de foi précise que les pasteurs sont invités, « sans s’attacher à la lettre des formules, à en proclamer le message de salut ». En 1961, le Synode national de L’ERF à Valence  « recommande à ses délégués à l’Assemblée générale du Conseil Œcuménique à New Delhi, au moment où ils accepteront la modification de la base théologique de ce Conseil, de faire valoir que cette acceptation est comprise dans l’esprit qui a présidé à la promulgation de la Déclaration de foi de 1938 et de son préambule. » Aujourd’hui, l’amplitude des conceptions qu’on observe dans l’EPUdF concernant, notamment, le statut de l’Écriture, est tellement grande qu’elle permet des prises de position doctrinales et éthiques diverses jusqu’à l’opposition.

Dans la mouvance « libérale » de l’EPUdF, quelques uns n’hésitent pas à ironiser sur les Attestants qui défendent « leur » vérité basée sur une lecture des Écritures jugée « littérale ». « Seule une vérité découverte, expérimentée et enracinée dans le quotidien peut faire autorité », affirme le pasteur Serge Soulié pour qui la vérité « est toujours personnelle », donc relative.

Pour Matthias Helmlinger, pasteur attestant, « notre responsabilité consiste à ne rien rejeter des paroles de Jésus. (…) Ses disciples ont gardé Ses paroles, même les plus choquantes, même sans les comprendre. (…) La Bible parle du péché et de la grâce. (…) Vivre de l’Esprit, c’est faire découvrir à tous le pardon des péchés 

Le lancement du mouvement des Attestants aura lieu à Paris au centre Maurice Ravel et, au vu des nombreux inscrits, le Congrès sera également retransmis en direct au Temple du Marais.

Miriam Repingon

Source : InfoChrétienne

Informations et inscriptions

.
Lire également :
.


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail