Le sort d’Asia Bibi de nouveau devant la justice pakistanaise

La Cour suprême pakistanaise doit décider le 29 janvier si elle accepte de recevoir l’appel formé à l’encontre de l’acquittement d’Asia Bibi. Si celui-ci est rejeté, elle pourra enfin quitter le pays.

Mis en ligne le 29 janvier 2019 Imprimer Imprimer

Si la Cour suprême rejette l’appel, plus rien ne pourra empêcher Asia Bibi de quitter le Pakistan. La plus haute juridiction pakistanaise doit se prononcer ce 29 janvier sur la recevabilité du pourvoi formé à l’encontre de l’acquittement d’Asia Bibi. Le 31 octobre 2018, la même Cour avait innocenté la chrétienne emprisonnée depuis neuf ans pour blasphème. « Je ne vois aucune remarque désobligeante envers le Coran dans le rapport d’enquête », avait-elle souligné, ordonnant sa libération immédiate.

L’affaire Asia Bibi divise fortement le Pakistan. En novembre dernier, les islamistes radicaux, soutenus par le parti Tehreek-e-Labaik, avaient bloqué le pays pendant plus de trois jours pour dénoncer la décision de justice. Pour apaiser les tensions le premier ministre, Imaran Kahn, avait accepté de conclure un accord : non seulement, le gouvernement ne s’est pas opposé au dépôt d’une requête en révision du jugement, mais il a prononcé une procédure d’interdiction de quitter le territoire envers la chrétienne. Depuis Asia Bibi est retenue dans un endroit tenu secret pour sa sécurité.

Le juge Asif Saeed Khosa, désormais président de la Cour suprême, avait rédigé une décision d’acquittement très détaillée. Il y a donc de bonnes raisons de croire que la plus haute juridiction pakistanaise ne reviendra pas sur son propre arrêt.

Source : Aleteia

________________________________________________

Sur le même thème :

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail