Le pasteur Andrew Brunson invité au Parlement européen

Andrew Brunson avait passé vingt ans comme missionnaire en Turquie. Il avait été arrêté en octobre 2016 avec sa femme Noreen. Par la suite, il avait été accusé d’espionnage. Suite aux pressions internationales, il avait été libéré le 12 octobre 2018.

Mis en ligne le 6 décembre 2019 Imprimer Imprimer

Le Centre européen pour le droit et la justice (ECLJ) a invité le pasteur Andrew et son épouse Norine à venir témoigner lors de la session plénière à Bruxelles le 13 novembre, et à rencontrer des députés de toute l’Europe. Cet événement fut un beau moment et un grand succès.

Andrew Brunson a raconté son histoire : celle d’un pasteur ayant vécu en Turquie depuis 1993, emprisonné pour « terrorisme » pendant plus de deux ans (2016-2018) et véritable prisonnier politique du président turc Recep Tayyip Erdoğan. Il a présenté son livre récemment publié : « God’s Hostage : A True Story of Persecution, Imprisonment, and Perseverance« . La conférence était présidée par deux députés européens engagés dans la promotion de la liberté religieuse en Europe et hors d’Europe : Bert-Jan Ruissen (CRE) et Peter van Dalen (PPE). La salle était pleine, avec des députés européens, leurs assistants et des journalistes. L’ECLJ leur a distribué son rapport sur la liberté de religion des chrétiens en Turquie.

Après la conférence, le pasteur Brunson a été invité à deux réunions de groupes politiques rassemblant plus de 30% des députés. Il a prononcé un discours devant le groupe des Conservateurs et réformistes européens (CRE) pour expliquer comment il avait prêché l’Évangile en Turquie et pour rappeler aux députés que Jésus-Christ était l’unique chemin pour le salut éternel. Andrew Brunson a béni les eurodéputés du groupe CRE, puis a répondu à leurs questions sur la situation politique actuelle en Turquie. En ce qui concerne le groupe du Parti populaire européen (PPE), Andrew Brunson a personnellement rencontré le président Manfred Weber (Allemagne), ainsi que le député hongrois György Hölvényi. L’eurodéputé français François-Xavier Bellamy a par ailleurs publiquement remercié Andrew Brunson et déclaré qu’il était essentiel de « défendre la liberté de l’esprit humain de rechercher la vérité ».

Andrew et Norine Brunson ont exprimé toute leur reconnaissance pour la résolution votée par le Parlement européen « [demandant] au gouvernement turc de libérer le pasteur Andrew Brunson et de lui permettre de rentrer chez lui » (2018/2527 (RSP)). Ils ont également particulièrement remercié les 98 députés qui avaient envoyé une lettre ouverte au président Erdoğan pour demander sa libération. Ces députés avaient notamment protesté contre « le fait que l’acte d’accusation associe la « christianisation » au terrorisme ». Andrew et Norine Brunson ont également discuté avec une partie de l’équipe de l’ECLJ à propos de la défense des chrétiens persécutés devant les institutions européennes et les Nations unies. Les députés européens ont été encouragés à recréer au Parlement européen l’Intergroupe sur la liberté de religion ou de conviction et la tolérance religieuse (FoRB & RT), qui avait accompli un travail remarquable au cours de la dernière législature.

Source : ECLJ

___________________________________

Sur le même thème :

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail