Partager :

">

Partager :

" />

Le pape rend hommage au travail de l’Armée du Salut

Les différences sur des questions théologiques et ecclésiologiques entre chrétiens ne doivent pas être un obstacle à l’amour partagé pour leur prochain et Dieu.

Mis en ligne le 22 décembre 2014 Imprimer Imprimer

Le 12 décembre, le pape a reçu au Vatican une délégation de l’Armée du Salut. Il a rendu hommage « au service dévoué et apprécié » de ce mouvement évangélique fondé en 1865 et présent aujourd’hui dans plus de 120 pays.

François a appelé de ses vœux que les disciples du Christ offrent leur contribution avec la même conviction et le même dynamisme que l’Armée du Salut. Par ailleurs, il a affirmé que les différences sur des questions théologiques et ecclésiologiques entre catholiques et salutistes ne doivent pas être un obstacle à l’amour partagé pour leur prochain et Dieu.
Le pape a aussi raconté sa première rencontre avec des Salutistes et sa première leçon d’oecuménisme, lorsqu’il avait quatre ans. A sa question : « Qui sont-elles, des moniales, des soeurs? », sa grand-mère lui avait répondu: « Ce sont des Protestantes, mais elles sont bonnes ». En effet, dans les années 40, l’idée était répandue que tous les Protestants allaient en enfer.

Le Christianisme aujourd’hui

Coordonnées de l’Armée du Salut à Strasbourg


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail