Le gynécologue chrétien Denis Mukwege remporte le prix de la Paix de Séoul

Le docteur Mukwege, chrétien évangélique et fils de pasteur, aurait pu rester en France où il a fait ses études et où il jouissait d’un salaire confortable. Il décida cependant de retourner dans son pays « réparer les femmes » victimes de viol.

Mis en ligne le 19 septembre 2016 Imprimer Imprimer

Denis Mukwege,  l’« homme qui répare les femmes », a remporté le 13ème Prix de la Paix de Séoul, succédant à d’éminentes personnalités ou organisations telles que Médecins Sans Frontières, Kofi Annan ou Angela Merkel. Ce médecin congolais ayant étudié en France, avait choisi de travailler dans son pays pour venir en aide aux victimes des conflits internes.

48 000 victimes de guerre prises en charge

Plus de 48 000 femmes et enfants victimes d’agressions sexuelles durant la guerre en RDC ont été soignés jusqu’en 2015 dans l’hôpital dirigé par le gynécologue Denis Mukwege.

Les membres de la fondation culturelle du Prix de la Paix de Séoul ont déclaré à son sujet :

« Il a oeuvré à l’amélioration du droits des femmes et des enfants en soignant les victimes de viols durant la guerre… Il a fait preuve de bravoure en sensibilisant l’opinion internationale sur la situation désastreuse en RDC. »

Denis Mukwege, 61 ans, a fondé l’hôpital de Panzi en 1999, au coeur du conflit armé qui a causé la mort, le viol ou le déplacement de centaines de milliers de personnes.

Une prise en charge complète des victimes de viol

Il a dans le même temps établi la Maison Dorcas, un programme de réhabilitation pour les victimes de viol. Le programme mis en place au sein de cet établissement propose aux victimes des soins médicaux et chirurgicaux, des enseignements de base comme la lecture et les mathématiques et des formations professionnelles. 180 personnes peuvent simultanément bénéficier de ce programme pour une durée de 3 mois. Un internat a même été mis en place pour accueillir les personnes malheureusement victimes de rejet dans leur communauté en raison des sévices subis.

L’urgence de restaurer la dignité

Denis Mukwege a déclaré au jury que l’urgence était de restaurer la dignité des victimes et de travailler sur le sentiment de culpabilité qui les accable.
Le courageux gynécologue nominé pour le Prix Nobel de la paix en 2008, a déjà été récompensé par plusieurs prix, le Prix des Nations Unies pour les droits de l’homme en 2008, le Prix Sakharov de l’Union Européenne en 2014, et un doctorat honorifique en droit de l’Université de Harvard en 2015.

La cérémonie de remise du Prix se tiendra le 6 octobre à Séoul. A cette occasion, Denis Mukwege recevra une plaque et un prix d’une valeur de 200 000 $.

Source : Info Chrétienne

.

 


Partagez cette page
Facebooktwittergoogle_plusmail